Articles

Affichage des articles du juin, 2008

Making Whuffie, par Tara Hunt

Image
Une présentation réalisée par Tara Hunt le 13 juin dernierà Londres, lors de la conférence Fuel.

| View | Upload your own

Doppelganger : fin du premier volet

Commencé fin avril, ce premier volet de doppelganger s'achève à présent, après avoir abordé les concepts de l'identité et de la réputation numérique, les nouvelles pratiques de recrutement, et les outils pour gérer sa présence en ligne. Les vacances approchent, et nous préparons pour le dernier trimestre de cette année un livre blanc sur les sujets dont nous avons discuté sur le blog. Restés cependant abonnés à notre flux RSS : d'ici la fin de l'année, nous publierons, à un rythme plus ou moins régulier, de témoignages, et quelques articles bonus. Vous pouvez également jeter un oeil sur nos signets. Sans oublier le débat qui continue sur facebook! A bientôt ! L'équipe doppelganger. contact (at) doppelganger.name

Gérer sa réputation en ligne

Nous avons vu comment gérer son identité en ligne... Voyons comment on peut gérer sa réputation, la soigner...

1. Créer une réputation Pour avoir une réputation (elle peut être bonne mais aussi mauvaise), il faut pouvoir être repéré. Et pour être repéré, il faut être visible. Comment être visible ? Par exemple : en s'inscrivant sur les réseaux sociaux, en participant aux forums de discussion, en obtenant des recommandations de ses collègues, etc.en ouvrant un blog, et en l'alimentant avec billets démontrant son expertise et son professionnalisme,en essayant de faire en sorte qu'une recherche sur votre nom conduise à des pages web dont vous maîtrisez le contenu. 2. Ce que l'on maîtrise et ce que l'on ne maîtrise pas 2.1. Ce que l'on maîtrise... ... ce sont les traces que nous laissons sur le Web et à partir desquelles les internautes se font une opinion de nous. Toutefois, il arrive que nous fassions des erreurs et que nous souhaitions qu'elles ne soient …

Agréger son identité en ligne

Image
Schizophrénie 2.0 : la fragmentation de l'identité numérique Ce scénario vous est peut-être familier : vous voulez essayer le dernier service web à la mode, il vous faut donc ouvrir un compte chez le fournisseur du service, et disposer d'un identifiant. Ce dernier peut se présenter sous diverses formes : un pseudonyme, une adresse mail, et plus rarement une url OpenID. Au bout du énième service auquel vous vous êtes abonnés, vous voilà avec une myriade d'identifiants, que vous devez communiquer à vos amis pour qu'ils suivent votre activité sur le web. De même, vous devez à votre tour faire le lien entre les différents identifiants de vos amis. Pour peu que ces services vous donnent la possibilité de donner une information sur votre statut, vous voilà en train de cuisiner une paëlla sur Facebook, tout en étant sur le vol Paris-New York sur Twitter. Bienvenue dans le monde de la schizophrénie 2.0 !


Mettre fin à la "confettisation numérique" ? S'il n'exis…

Interview de Fadhila Brahimi

Image
Côté présence numérique
Qui êtes vous ?
Je dirige le cabinet FB-Associés. Une entreprise composée d’un réseau de consultants experts dans l’accompagnement des entreprises en mutation (changer de métier, d’organisation, de culture, de politique) intervenant en France et en Algérie. Comment gérez-vous votre identité numérique ?
Par une veille permanente sur le nom de la société, mon nom et mon prénom mais aussi sur les productions diffusées (ex, grâce aux alertes google et sur technorati). En essayant au mieux de faire attention aux associations d’image non compatibles avec les valeurs que je véhicule et les raisons de ma présence sur le Web. Je dis « essayer » car cela demande une connaissance technique et une activité très assidue de le faire avec perfection pour connaître toutes les ficelles. J’écoute pour cela mon intuition et me renseigne autant que possible en lisant les billets des blogueurs plus avertis.Quelle place accordez-vous à votre réputation numérique ?
Etant très active (par…

Gérer son identité en ligne : la certification d'identité et une conclusion (3/3)

Il y a loin de la coupe aux lèvres

Des services comme ClaimID ou Naimz ne garantissent pas encore que la personne inscrite l'ai fait avec sa véritable identité. Devant ces lacunes, d'autres services d'affirmation de l'identité numérique, avec vérification de l'identité essaient de se mettre en place.

C'est le cas de MyID.is (anciennement The Tokeda Project). C'est une solution de certification de l’identité sur internet. Dans une interview de Charles Nouÿrit, réalisée par NetEco à la conférence Le Web 3, on apprend que MyID.is intègre OpenID, mais lui ajoute de la valeur ajoutée par la certification des informations personnelles soumises. Comment ? Via le recours à des tiers de confiance (banques, fournisseurs d’accès, etc.), sachant que la validation se ferait sous une dizaine de jours. Autrement dit, là où OpenID permet à n’importe qui de prendre l’identité de Bill Gates, MyID.is ne le permet pas. A titre d'exemple, Charles Noüryt détaille les mésaventu…

Gérer son identité en ligne : OpenID et ClaimID (2/3)

A la question "Comment faire pour prouver que c'est bien vous qui êtes l'auteur du contenu d'une page Web ?", posée dans le billet précédent, la réponse est courte :"aucun, nothing, nada, nichts."

Voyons néanmoins ce qu'apportent deux outils couramment cités : OpenID, et ClaimID.

OpenID

OpenID est un projet qui gagne en popularité, et qui permet en tant que tel, uniquement la chose suivante : éviter de retenir un nouvel identifiant et un mot de passe chaque fois que vous vous inscrivez à un nouveau service sur le Web.

Ainsi si vous souhaitez ouvrir un compte chez Magnolia (un service de partages de signets), au moment de vous inscrire :
Vous indiquez à magnolia : je possède un compte OpenID "toto".
Magnolia va alors s'adresser à votre fournisseur d'identité OpenID, par exemple myopenid.com, en lui disant : "je viens de la part de monsieur toto qui veut ouvrir un compte chez moi."
myopenid.com vous demande alors de vous identifie…

Gérer son identité en ligne : comment prouver son identité ? (1/3)

Vos papiers !

Dans la vraie vie, c'est (relativement) simple : vous présentez une pièce d'identité que les autorités administratives vous ont remise contre les justificatifs adéquats.

Lorsqu'il s'agit d'établir son identité, on voit qu'une chaîne de confiance se met en place :
Celui à qui vous présentez votre carte a confiance en l'autorité qui vous l'a délivrée ; L'autorité qui vous a remis la carte a confiance dans les autorités qui fournissent les pièces justificatives (au besoin en les multipliant).Cette chaîne de confiance est renforcée par un arsenal juridique : vous vous engagez à fournir des renseignements exacts, et êtes avertis des conséquences juridiques d'une fausse déclaration. Dans la vie, l'usurpation d'identité peut être punie de 5 ans de prison, sur Facebook on fermera votre compte.

Et sur le web ?

Commençons tout d'abord par les certificats numériques, qui servent pour la signature électronique, qui doit être aussi fi…

Ils en ont parlé sur doppelganger

Image
Vanina Delobelle :"Cependant chercher des informations sur les candidats est monnaie courante et entre 2 candidats, celui qui aura une identité numérique plus grande pour un même profil, je ferai le choix de celui qui a une identité numérique. Il saura aussi mieux vendre les couleurs de l'entreprise sur le long terme."


Stephanie Booth :"Ma réputation numérique est simplement l'expression en ligne de ma réputation tout court. Elle est donc capitale. Je considère aussi qu'une réputation doit être crédible, et donc je ne tente pas de la contrôler. Nous avons tous des faiblesses, et je crois qu'il est important d'être prêt à les assumer -- à nouveau, sans tomber pour autant dans un extrêmisme de la transparence."

Olivier LUISETTI : "Etre dans le don, toujours, avant de recevoir."

Chapitre 2 : on refait le match

Image
Avant d'aborder le dernier volet de notre "opération", qui s'intéressera aux outils de gestion de l'identité en ligne, voici un résumé du chapitre 2 qui était consacré aux nouvelles modes de mise en valeur de "soi", adoptés dans le cadre d'une recherche d'emploi.

Les prémisses
Rendez votre joystick utile !
La nature du travail change

Les nouveaux mode de recrutement
Le blog
Le CV

Les réseaux sociaux
Episode 1 : Présentation
Episode 2 : Pourquoi y aller ?
Episode 3 : Centraliser l'information
Episode 4 : Les premiers pas
Episode 5 : Lequel choisir ?
Les coulisses de doppelganger

Comment et avec quoi nous avons travaillé sur ce projet collaboratif !

La portabilité des données : c'est pour bientôt ??

L’identité numérique, c’est une somme d’informations qu’on regroupe notamment dans nos profils sur différents réseaux sociaux. Chaque fois qu’un internaute crée un compte sur un site de ce type (Facebook, Viadeo, etc.), il doit saisir ses informations personnelles, ajouter ses amis, etc. Une tâche qui peut paraître quelque peu fastidieuse quand on est un grand utilisateur de ce type de sites.

L’idéal serait qu’on lui puisse transférer ses données et son réseau de contacts d’un réseau social à un autre, non ? Problème, il n’y a pas d’interopérabilité entre les différents réseaux sociaux. Mais un groupe de travail, du nom de DataPortability, a été créé. Une prise de conscience ? La portabilité des données pourrait bien être l’enjeu n° 1 du Web, comme le pense Information Architects Japan, qui a positionné le site DataPortability sur sa carte.Le groupe de travail DataPortability en quelques motsCréé en 2007, on compte parmi ses membres de grands acteurs du Web comme par exemple Google, Fa…

Se faire recruter autrement : quel réseau social choisir ?

Image
Nous avons vu l'intérêt pour vous de faire partie d'un réseau social, mais lequel choisir, et surtout comment faire son choix ? Il n'y a pas un mais une multitude de réseaux sociaux : Bebo, Facebook, 6nergies, Hi5, LinkedIn, Orkut, Xanga, Xing, etc. Vous avez reçu une invitation à rejoindre la communauté Viadeo ? Avez-vous intérêt à l'accepter ? Et Facebook, est-il intéressant d'y être ? Il n'est pas forcément intéressant d'accepter toutes les invitations sous prétexte qu'une de vos connaissances se trouve sur le réseau social en question. Non seulement, vous ne pourriez pas gérer facilement et efficacement votre réseau, mais aussi vous construiriez de mini-réseaux éparses.

Il est important, avant de faire ce choix, de s'assurer qu'ils correspondent à vos besoins. Nous vous proposons de suivre plusieurs étapes :
Commencez par faire un petit état des lieuxEnsuite, demandez l'avis de vos collègues et amis concernant les réseaux sociaux où ils se…

Se faire recruter autrement : premiers pas sur un réseau social 4/5

Image
ça y est, vous avez franchi le pas et vous voilà désormais membre du réseau social professionnel (RSP) Xinkedao.

Les véritables difficultés commencent et les questions, sans réponses, affluent comme les ennuis un jour de grève : Que faut-il mettre sur son profil ? (que faut-il inclure ? Que faut-il exclure ?)Qui faut-il contacter ? Comment avoir des contacts ?Faut-il refuser certaines invitations ?Comment construire un cercle d'influence et de recommandation ?Que faut-il proposer ?Comment développer une relation gagnant/gagnant ?Comment appliquer le principe du whuffie ? (pour garder une certaine continuité avec notre précédent article)Comment s'organiser au quotidien ?Que faut-il mesurer ?Un carnet à "500+" contacts directs est-il un signal important ?et la première d'entre toutes : par où commencer ?

Nous vous proposons à présent un petit guide de survie dans le RSP.

1. Se préparer
Avant de se lancer dans la phase d'exploration, il convient de faire le point …

Dans les coulisses 3/3

Image
Les présentations de doppelganger, utilisent des playmobils en illustration. L'idée initiale était de créer des présentations qui évitent le syndrome de la "mort par powerpoint" : slides surchargés de texte, envahis par des listes à puces, qui tentent à la fois d'être un support de présentation et un document ( le "slideument") . S'inspirant des conseils donnés par Garr Reynolds (presentationzen.com), nous avons voulu des slides plus "zen", plus dépouillés, et plus visuels. Les photos de bonne qualité étant relativement chères, c'est en regardant dans les boîtes de jouets de ses enfants que Michel a eu l'idée d'utiliser les playmobils pour illustrer la première présentation doppelganger. Cela a eu au moins l'effet d'attirer l'attention ! Nous sommes plutôt contents du résultat et les retours nous le confirment !

Pour conclure cette digression, une introduction à la mort par powerpoint, et comment s'en garder.


| Vie…

Dans les coulisses 2/3

Image
Dans le premier volet de cette digression, nous avions évoqué les contraintes qui se présentèrent à nous au début du projet doppelganger.name : nous ne nous connaissions pas, et nous étions dispersés géographiquement.

Nous vous proposons dans ce billet, de découvrir comment nous nous y sommes pris pour faire avancer doppelganger.1, 2, 3,4 Avec un peu de recul, nous pouvons établir que le travail sur ce projet s'est décomposé en quelques phases : Communiquer et élaborer : le remue-méninges en ligne s'est réalisé à travers l'utilisation du courriel, et plus rarement du chat (nous avons tous les trois un compte Google), sur un mode plus impromptu.Produire du contenu : nous avons utilisé un wiki pour écrire les articles bien avant qu'ils ne soient publiés. Le wiki n'étant pas ouvert "au public", le flux rss des nouveautés était protégé par un mot de passe et n'était pas lisible avec Google Reader par exemple. Ce qui explique un usage relativement important…

Interview de Olivier Luisetti

Image
C'est à présent au tour de Olivier Luisetti de faire part de son opinion concernant l'identité numérique. Il est Directeur Associé de Cohesion Networking.
Qui êtes vous ?Olivier LUISETTI, homme réseau, mailleur et fédérateur de réseaux. A travaillé 15 ans dans les réseaux internationaux et institutionnels, puis consultant formateur dans l'art du réseau.

Comment gérez-vous votre identité numérique ?

Avec soin, grace à des outils comme Ziki, Naymz, Spock.

Quelle place accordez-vous à votre réputation numérique ?

Très importante, qu'il est nécessaire de préserver au quotidien.

Une chose à ne pas faire sur le web ?

Changer d'avis, ne pas être congruent, c'est à dire cohérent avec ses différents posts, c'est comme un plan marketing, une campagne de communication, chaque action doit être cohérente avec l'ensemble.

Et une à faire absolument ?

Etre dans le don, toujours, avant de recevoir.

Se faire recruter autrement : les réseaux sociaux (3/5)

Comment accroître sa visibilité sur Internet ? Pour mener à bien votre carrière et plus précisément pour augmenter la visibilité de votre marque personnelle, vous avez besoin de ces nouveaux relais 2.0.

Créer un profil et le maintenir à jour est la première chose à faire pour être visible. Il permet de capitaliser, de centraliser toutes sortes d’informations :

Profil d'entreprise cibléTraits de personnalité gagnantsOffre de collaboration (niche de compétence)Mobilité géographiqueRéseau de contactsCercle d'influence (recommandations)Site web personnel (blog) et promotionParticipation aux événements (conférences, barcamps ;), forums, workshops)Travaux personnels (mis sous forme d'e-books, de livres par exemple)
L'utilisation optimale des réseaux sociaux va justement booster le trafic vers votre site web personnel et augmenter votre visibilité dans les différents moteurs de recherche de personne.

Le type de référencement que propose les moteurs de recherche 2.0 est plus direc…