Pages

vendredi 4 juillet 2008

Interview Olivier Zara : CV-20.com

Olivier Zara, président et fondateur d'Axiopole et co-fondateur/CEO de CV-20.com, nous propose un service qui permet de gérer nos références professionnelles. Il en explique les avantages et donne des conseils d'action dans une ère 2.0 où la confiance reste la base.



Olivier Zara, vous venez de lancer une nouvelle plate-forme appelée CV 2.0 (www.cv-20.com), en quoi est-elle différente des autres offres concurrentes ? Qui peut s'y inscrire ?

On trouve souvent sur les CV papier ou en ligne : “Références sur demande”. C’est dommage qu’un recruteur ou un employeur ne puisse pas voir les références d’une personne dès le début d'un processus de recrutement. De même pour un consultant qui envoie une proposition commerciale à un prospect.Notre objectif est donc de remplacer “Références sur demande” par une annexe à votre CV. Il s'agit soit d'une page supplémentaire au CV papier, soit d'un lien vers votre CV 2.0 en ligne qui présente vos références et leurs recommandations. Par ailleurs, plutôt qu'un document statique comme une lettre de recommandation en ligne qui ne vous permet pas de garder le contact avec vos références, il est préférable de se mettre dans une dynamique de réseau social en construisant un réseau de références.



CV 2.0 s'adresse à toutes les personnes qui souhaitent gérer activement leur réputation professionnelle. Si on parle concurrence, il ne s'agit donc pas d'une nouvelle offre de CV en ligne type eMurse ou Moncv.com et ce n'est pas non plus un service de gestion de contacts et de mises en relation type Linkedin ou Viadeo.



CV 2.0 est spécialisé sur la réputation professionnelle et il intéressera donc :



- Les utilisateurs de réseaux sociaux (Linkedin, Viadeo, Xing,...) qui veulent montrer leurs recommandations sans publicité, sans frais pour ceux à qui ils veulent montrer leurs références et sans les obliger à s'inscrire sur le service qui publie leurs recommandations.- Les blogueurs qui veulent gérer leur réseau de références dans la blogosphère.

- Les consultants et freelance qui veulent valoriser leurs références professionnelles dans leurs propositions commerciales.

- Les chercheurs d'emploi qui veulent faire la différence dans la compétition avec les autres candidats.

- Les salariés qui veulent booster leur carrière au sein de leur entreprise en valorisant les compétences et qualités humaines décrites par leur réseau de références. 



Quels sont les liens avec l'identité et la réputation numériques ?

 Concernant l'identité numérique, il est important qu’on trouve vos prénom et nom dans les résultats d’une requête dans un moteur de recherche. CV 2.0 est un des moyens de promouvoir son identité en ligne. Vous pouvez référencer votre CV 2.0 dans les moteurs de recherche grand public par référencement naturel ou par des liens sponsorisés (liens commerciaux).



Vous pourrez aussi référencer votre CV 2.0 dans des annuaires spécialisés pour les consultants, les blogueurs ou les chercheurs d'emploi par exemple.Depuis bien longtemps, les recruteurs et employeurs évaluent la réputation d’un professionnel à partir de ses références et de leurs recommandations (orales ou écrites du type lettre de recommandation).



En tant que professionnel, il est donc très important de gérer efficacement et activement ses références tout au long de sa carrière, et pas uniquement quand on cherche un emploi. L’enjeu est de se construire une réputation professionnelle durable. CV 2.0 a été conçu dans cette optique.



Il est avant tout un outil conçu dans une dynamique de "Personal Branding numérique". Il s'agit des méthodes et outils pour gérer son identité et sa réputation sur Internet. Je suis co-auteur d'un livre à paraître prochainement sur le sujet aux éditions Eyrolles : "Le guide du Personal Branding". Le livre sera co-écrit avec Michael Colemyn, Personal Branding Strategist et également co-fondateur de CV 2.0.



L'objectif du Personal Branding est d'aider à structurer la manière dont on souhaite se faire connaître en tant que professionnel. Il s’agit de se mettre dans une logique de marketing personnel pour construire sa marque personnelle. CV 2.0 est un des outils du Personal Branding. Il permet de mieux communiquer sur ce qu’on peut apporter aux entreprises : compétences, expertises, expériences, savoir-faire, savoir-être,…. 



Pourquoi est-il primordial de parler de "réseau de références" plutôt que de "réseau de contacts" ?

CV 2.0 est uniquement dédié à la gestion de références. Nous avons exclu la gestion des contacts parce qu'il ne nous semble pas pertinent de mélanger ses contacts et ses références sur un même profil.



Voici plusieurs raisons :



- Peut-on inviter une personne de la même manière dans son réseau de références et dans son réseau de contacts (via un message impersonnel envoyé automatiquement à tout votre carnet d'adresses) ? En général, on ne gère pas de la même manière un contact et une référence.

- Est-il pertinent de laisser ses contacts accéder librement aux noms de ses références et inversement ? Etre sur un carnet d'adresses est beaucoup moins engageant que d'être sur une liste de références. La confidentialité peut être très importante pour certaines personnes. Il vaut mieux avoir un espace dédié.

- Certaines personnes peuvent accepter de devenir une référence en rédigeant une recommandation mais elles n'ont pas forcément envie



1. de mettre leur carnet d'adresses sur la place publique

2. de jouer les intermédiaires ou tiers de confiance à travers de multiples demandes de mise en relation

3. de recevoir des propositions commerciales ou de recruteurs via les offres de mise en relation directe proposés dans les abonnements Premium de Linkedin ou Viadeo. Ces offres permettent à n'importe qui de contacter votre référence. Ces nuisances pourraient les conduire à fermer leur compte.Pour la gestion de contacts, il existe d'excellents services comme Plaxo, Linkedin, Viadeo,....



Il est donc important de construire 2 réseaux :



Le réseau de contacts



Il s’agit d'un carnet d’adresses avec toutes les personnes avec qui on a été en contact au moins une fois en face à face ou en virtuel. Ce réseau permettra d’obtenir des mises en relation et probablement de retrouver des références perdues ! Ce qui compte, c'est la quantité des contacts afin de réduire le nombre d'intermédiaires qui permettent d'entrer en relation avec quelqu'un.



Le réseau de références



Il s’agit d'un réseau de références sociales et professionnelles, qu’on pourrait aussi appeler réseau de confiance. Ce réseau vous aidera pour votre carrière au sein de votre entreprise, pour gagner des contrats si vous êtes consultant, mais aussi bien sûr pour une future recherche d’emploi. Il s'agit d'un réseau qualifié (connaissances mutuelles fortes) et de qualité (ce n'est pas la quantité qui compte !).



Comment gérer son réseau de références ? Quel est le profil idéal d'une référence ?

Actuellement, chacun de nous a un réseau de références informel et invisible. Il est donc nécessaire de le rendre visible à travers des recommandations par exemple.Il faut d'abord définir la liste de ses références professionnelles, c'est-à-dire des personnes avec qui on travaille ou avec qui on a travaillé dans le passé : managers, collaborateurs, collègues, clients, fournisseurs ou partenaires.



On peut également inclure ses professeurs si on est jeune diplômé ainsi que toutes ses références sociales (amis, associations/réseaux, lecteurs de son blog,…). Les références sociales sont toutes les personnes de son entourage social qui peuvent apporter un éclairage sur ses qualités humaines, ses valeurs ou son expertise dans un cadre social. Cet éclairage peut avoir une grande valeur ajoutée dans un cadre professionnel. Les références sociales ont pour vocation de montrer des facettes de son potentiel qui n’ont pas forcément pu s’exprimer dans un parcours professionnel. Par exemple : créativité, expertises cachées, qualités de leaders au sein d’une équipe de sport, talents artistiques, …



Ces éléments sont souvent invisibles ou perdus dans la rubrique “Divers" d'un CV. Ils ne sont pas mis en valeur. Il est temps de les remettre à l’honneur ! On peut aussi être enfermé dans une voie qui ne nous convient plus, le réseau de références sociales peut s'avérer utile pour en sortir ;-)Quant à ceux très nombreux qui ne gèrent pas leur réseau de références, ils sont confrontés à 2 problèmes majeurs :



Perdre ses références



Les références sont au cœur de la réputation professionnelle. Plus on en a, mieux c’est. Cependant, on les perd régulièrement : perte des coordonnées, départ à la retraite,… On perd ses références d’autant plus vite au fur et à mesure de sa mobilité professionnelle (changement d’entité, de fonction,…) et au fur et à mesure de sa mobilité géographique (pays, région,…)



Utiliser ses références en mode pompier (quand tout va mal)



Pourquoi faire appel à ses références uniquement pour une recherche d’emploi ? Les références pourraient être utiles aussi pour obtenir une promotion, une augmentation de salaire ou un nouveau poste !Il est important de gérer son réseau de références dès le début et tout au long de sa carrière. Quand ça ira mal (licenciement ?), ce sera trop tard. 



Aujourd'hui, quelles sont les pratiques et les outils les plus efficaces pour l'étendre ? Faut-il privilégier le volume ou la qualité ?

 Il est beaucoup plus facile d'augmenter le nombre de ses contacts que celui de ses références. Une référence est une personne spéciale ! Avant d'inviter une personne dans son réseau, il faut l'avoir observée en action et l'avoir évaluée sur des fonctions opérationnelles, des compétences et des qualités humaines, que ce soit dans un cadre professionnel ou social.On ne peut pas augmenter le nombre de ses références. Le nombre de ses références est le reflet de son image de marque, de la façon dont on est perçu par les autres en tant que professionnel. On revient sur la question de marque personnelle. Gérer ses références professionnelles ne consiste donc pas à augmenter leur nombre, mais à éviter de les perdre comme je le disais dans la précédente question.



Que faire si plusieurs de ses références disposent d'une mauvaise réputation ?

Plutôt que de parler de bonne ou de mauvaise réputation, je pense qu'il vaut mieux aborder le problème sous l'angle de la confiance. Et dans ce cadre, il est effectivement très rare qu'on ait une confiance illimitée et absolue vis-à-vis des personnes de son entourage professionnel ou social.



Prenons un exemple !



Vous souhaitez inviter votre manager dans votre réseau de références, mais vous trouvez que c'est un mauvais manager. On peut donc dire : "En tant que manager, cette personne a mauvaise réputation ou je n'ai pas confiance en lui... parce qu'il ne sait pas fixer des objectifs clairs, parce qu'il ne sait pas répartir les tâches ou animer une réunion,....". Par contre, ce manager est un excellent expert qui a toujours su trouver des réponses rapides à vos problèmes techniques les plus pointus. Par ailleurs, vous appréciez certaines de ses qualités humaines : rigueur, honnêteté, disponibilité, ouverture...Vous pouvez donc avoir confiance en une personne pour faire certaines choses (être expert d'un domaine), mais pas pour d'autres (manager une équipe). Un pilote de Formule 1 est a priori une personne digne de confiance pour piloter une voiture de course. Mais est-ce que vous lui proposeriez de construire votre maison ? Une personne n'est pas digne de confiance dans l'absolu, mais dans un contexte.



Pour chaque personne de votre réseau de références, vous devez définir un "contexte de confiance" (une "sphère de confiance") sur les fonctions occupées, les compétences vérifiées et les qualités humaines observées. Dire que vous avez confiance dans une personne, c'est préciser le contexte dans lequel vous avez confiance en elle.



Quand vous invitez une personne dans votre réseau de références, vous engagez votre propre réputation sur cette personne. Et en retour, elle engage sa propre réputation sur vous. C'est pourquoi il est important de définir une sphère de confiance et c'est bien sûr ce que permet CV 2.0 à travers un système de mots-clés. 



En quoi votre nouvelle plate-forme est-elle Web 2.0 ?

Dans le nom de notre service "CV 2.0", le "2.0" ne signifie pas que c’est une version améliorée du CV papier actuel (un nouveau format) ou qu’il s’agit d’un CV en ligne basé sur des technologies AJAX comme Moncv.com par exemple. Le "2.0" fait référence à la dimension participative du web 2.0 (User Generated Content).Votre CV actuel papier ou en ligne, c’est ce que vous déclarez sur vous-même. Votre CV 2.0, c’est ce que vos références déclarent sur vous (References Generated Content) à travers des recommandations et des tags/mots-clés. Ce qu'on dit sur vous a souvent beaucoup plus de poids que ce que vous dites sur vous-même !

2 commentaires:

Jérôme a dit…

Les références font partie intégrante des CV dans certaines cultures, notamment chez les anglo-saxons.

C'est également le cas sur monCV.com, où chacun peut ajouter dans son CV la rubrique "Références" et la remplir comme bon lui semble.

Olivier Zara a dit…

@Jérôme, fondateur de monCV.com

La plupart des éditeurs de CV en ligne comme monCV.com, easy-cv, VisualCV.com propose une rubrique "Références" que j'ai testée. C'est une version améliorée de "Références sur demande". Cette rubrique consiste dans un ou plusieurs champs de saisie libres pour donner les noms de références avec leurs coordonnées. J'imagine qu'on pourrait aussi y copier coller des recommandations. On pourrait aussi scanner une lettre de recommandation papier et la mettre dans son portfolio...visuel.

Tout ça pose de nombreux problèmes, prenons en simplement 2 :
- Obtenir l'accord de vos références pour publier leurs coordonnées ou même simplement leur nom sur une page publique
- Copier coller une recommandation sans obtenir la validation / "signature" de l'auteur. Dans ce cas, comment garantir l'authenticité d'une recommandation (il faut appeler l'auteur au téléphone ?)

CV 2.0 est une solution qui a été conçue pour apporter une valeur ajoutée aux recruteurs et aux prospects dans l'évaluation rapide de la réputation d'un professionnel. Comparé à un simple champ de saisie déclaratif et statique, voici un exemple de CV 2.0 qui aidera à comprendre la dynamique réseau social de CV 2.0 : www.mycv20.com