Pages

mardi 27 janvier 2009

Prêts pour l'internité ?

"Quand nous apprenons le décès d'un utilisateur, nous laissons généralement (mais pas systématiquement) son compte ouvert sous un statut commémoratif spécial pour une durée déterminée". ( oui mais de quelle durée ??)

Ainsi peut-on lire dans les conditions générales d'utilisation de facebook , le sort destiné à nos contributions sur le site de réseau social américain.

L'archiveur du web s'attache lui à empêcher la disparition du patrimoine de la toile nourri de nos écrits numériques : "The Internet Archive is working to prevent the Internet - a new medium with major historical significance - and other "born-digital" materials from disappearing into the past. "

Contributeur à wikipédia ? Vous ne pouvez pas supprimer votre compte sur l'encyclopédie collaborative :

"Il n'est pas possible de supprimer un compte utilisateur, car n'importe qui pourrait dès lors créer un nouveau compte sous un ancien nom et ainsi se voir créditer des contributions de quelqu'un d'autre"

Amis du net, bienvenue dans le voyage pour l'internité !
---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

1 commentaire:

Emmanuel Gadenne a dit…

Moi je trouve cela plutôt bien.
Il y a douze ans quand j'ai commencé à faire du Web, tout le monde utilisait des pseudos... Depuis tout le monde a compris que l'anonymat n'était pas parfait sur Internet.
Aujourd'hui, les réseaux sociaux et le Web 2.0 incitent les internautes à laisser leur vrai nom et même une photo. Du coup, on lit beaucoup moins de propos insultants ou stupides.
Pour les historiens, les images d'un Internet moins anonyme constitueront des ressources de choix !