Pages

jeudi 5 février 2009

Retour sur le cours à l'ESC Lille [02/02/09]

J'intervenais lundi à l'ESC Lille (une habitude, je sais) sur l'identité numérique et le personal branding. Premier cours d'une longue série sur ce sujet, donné dans une école française, dixit les geemiks toujours aussi dynamiques. Identik est également intervenu (voir le post précédent). Je devrais intervenir dans le même cadre à Paris.

Plus qu'un cours, il s'agit d'un véritable programme sur 3 ans alliant cours en amphi et TD. Une façon de voir comment les étudiants gèrent leur identité numérique au cours du temps, s'ils sont prennent progressivement conscience de l'importance de gérer leur réputation, leur image sur le Web.

J'ai présenté les grandes lignes de ce qu'est l'identité numérique, pourquoi c'est important de la soigner et comment mieux maîtriser sa présence numérique via la mise en place d'une démarche de personal branding.


De cette séance, j'ai retenu plusieurs points :
  • Les étudiants ont une utilisation très ludique des services Web. 80 % des étudiants sont sur Facebook, et seulement 2 sur les 250 présents ont un profil sur Viadeo (et ce profil n'est pas du tout à jour ; il a été créé en début d'année car on leur a dit de le faire).
  • Certains d'entre eux ont un blog, sur Skyblogs, qu'ils n'alimentent pas. C'est la curiosité qui les amenés à en créer un. Ca prend trop de temps et ça ne sert à rien.
  • Aux dires d'une éudiante, il y aurait des flux migratoires d'une plateforme à l'autre : Caramail, MSN, Facebook... On va là où les autres se trouvent, le plus grand nombre. Une évolution des usages donc qui repose sur la mode et probablement aussi sur l'état d'esprit et la maturité des jeunes.
  • Un professeur présent a signalé qu'il y avait sur Facebook, pour ses étudiants un avant et un après mai. Avant mai, les photos des étudiants sont "olé olé", après mai, étant à la recherche d'un stage, les photos deviennent plus professionnelles. Une gestion ponctuelle de son image ?
  • Ils ne voient pas l'intérêt de gérer leur identité numérique, et pourtant ils n'apprécient pas de se faire tagger sur Facebook ! Etonnant
Au-delà de ces aspects, il semble que les étudiants rencontrent des difficultés dans leur recherche d'informations. Ils manquent de méthodologie. Ils utilisent essentiellement Google et Wikipédia. Ils ne consultent pas des sources d'informations comme Slideshare, YouTube, des sites d'actualités... et le dictionnaire classique a totalement disparu. :(

Gérer son identité numérique, c'est notamment gérer son employabilité. Finalement, l'identité numérique ne pourrait-elle pas être davantage reliée à ce qu'on appelle la formation tout au long de la vie ?

---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

Aucun commentaire: