Pages

lundi 25 mai 2009

E-book "L'identité numérique en question" : interview de Flavien Chantrel

L'e-book "L'identité numérique en question" est disponible depuis quelques semaines. A l'origine du projet, Flavien Chantrel (modérateur des espaces collaboratifs de RegionsJob).

Il a accepté de répondre à quelques questions sur la conception de l'e-book et de nous donner son point de vue sur la question de l'identité numérique.

Bonjour Flavien, tu viens de lancer un e-book sur l'identité numérique. Quel a été ton objectif sur ce projet et le processus sur lequel tu t'es appuyé ?

Dans le cadre de la plateforme de blogueurs emploi dont je m'occupe, nous organisons régulièrement un "Débat du mois".

Le but est de choisir un sujet sur lequel les blogueurs souhaitent débattre et s'informer, via des propositions et un sondage. Libre à tous ensuite de publier un billet sur ce thème : expérience personnelle, revue de web, opinion, etc ... Je me charge de mon côté de contacter des experts de la question pour recueillir leur avis sur une facette de la problématique choisie.

L'identité numérique en question


Le dernier thème abordé a été l'identité numérique. Le sujet faisant actuellement beaucoup parler, les interlocuteurs avisés ne manquent pas.

J'ai donc organisé une semaine spéciale sur le sujet, avec une dizaine d'intervenants et quelques billets écrits par mes soins. L'objectif était de recueillir des témoignages complémentaires de personnes possédant des champs dexpertise différents.

J'ai ainsi accueilli en interview ou en guest-blogging un journaliste spécialisé sur la question, un recruteur, une professionnelle du Personal branding ou encore des personnes travaillant en agence ou en entreprise confrontées quotidiennement à cette question.

Les blogueurs emploi ont également joué le jeu en postant une quinzaine de contributions. L'ensemble était dense et me paraissant vraiment intéressant.

Pour éviter de voir ce contenu disparaitre rapidement au milieu des nouveaux billets, j'ai rassemblé et réorganisé le tout pour le présenter sous forme d'e-book. Cela me semblait opportun d’obtenir une vue d’ensemble et de faciliter la lecture des personnes intéressées.

Quelles sont les thématiques que l'on peut retrouver dans ce recueil ?

J’ai découpé le document en cinq parties. La première définit le cadre de cette notion de manière globale. La deuxième s’attarde sur l’application d’une stratégie pour développer et protéger son identité numérique.

On y retrouve notamment des conseils pour faire le point, protéger son profil Facebook ou mieux appréhender le personal branding. La troisième partie fait le lien avec la vie privée : que montrer, que cacher ? Ne vaut-il mieux pas parfois rester anonyme ? Les recruteurs étant de plus en plus nombreux à pratiquer le « name googling », il convient de rester vigilant. La quatrième partie est consacrée à l’envers du décor.

Si l’identité numérique nous concerne tous, la problématique touche aussi les entreprises.

Enfin, la partie témoignage recueille les retours d’expérience des blogueurs emploi, leurs opinions et l’exemple d’Emilie Ogez.

Le tout n’a pas vocation à être exhaustif, cela n’est tout simplement pas possible sur un sujet aussi dense. Il ouvre une porte d’entrée sur le sujet et apporte des réflexions sur divers aspects essentiels de l’identité numérique.

Quel est ton avis personnel sur la question de l'identité numérique ?

C’est une problématique centrale. Internet s’est imposé comme une norme dans les foyers français en quelques années seulement. Il est encore tôt pour que le grand public appréhende les tenants et aboutissants de leurs actions en ligne.

Nous en sommes encore à une ère d’assimilation et de maturation. Savoir contrôler et maîtriser l’image que l’on donne de soi peut pourtant être un véritable atout pour gérer son employabilité et sa réputation.

Il est donc important de commencer dès maintenant à apprendre à le faire. Internet donne la chance à tout le monde d’exposer ses atouts, son expertise et son savoir-faire.

Le dialogue est également possible grâce aux nombreux outils communautaires disponibles. Le tout est dans la plupart des cas gratuit. Dans ces conditions, pourquoi se priver d’une prise de parole ? Gérer ses différents profils, regrouper ses différentes activités et développer une présence sur ses champs d’expertise est à la portée de tous.

Il faut profiter de cette opportunité pour se mettre en valeur aussi bien personnellement que professionnellement. Et bien sûr prolonger l’expérience en rendant concret ces « bons points virtuels » : cartes de visites, insertion sur le CV, échanges au quotidien …

L’identité numérique est le prolongement de notre identité réelle, elle doit être appréhendée et construite comme telle.

Pour toi, quelles sont les tendances à venir sur ce sujet ?

L’identité numérique est un sujet d’actualité. Mais si une certaine blogosphère en a fait son cheval de bataille, ce n’est pas encore une notion grand public. La prochaine étape sera la prise de conscience massive de l’importance de soigner l’image que l’on donne de soi sur le web. Pour le moment, les médias traditionnels restent cantonnés aux mauvaises pratiques et aux exemples catastrophiques, au mieux à des buzz ponctuels.

Lorsque quelqu’un se fait montrer une photo de ses fesses lors d’un entretien d’embauche, les journaux sautent dessus. Quand un chômeur décide de chanter sa recherche, c’est pareil. Mais pour ce qui est des bénéfices que l’on peut retirer d’une activité en ligne sur le long terme, il y a beaucoup moins de monde sur le coup.

La notion d’identité numérique est pour moi beaucoup plus complexe qu’un simple évènement passager. Cela devrait changer dans les prochaines années, avec l’émergence d’une génération née (quasiment) avec un clavier à la main. Le futur de l’identité numérique passe donc par la vulgarisation du concept. C’est de cette manière que de nouveaux services pourront émerger et que les pratiques et usages iront dans le bon sens.

Prépares-tu un nouvel e-book, et si oui sur quelle thématique ?

Rien n’est prévu pour le moment. Cet e-book est sorti car l’opportunité s’est présentée et que le contenu était déjà existant. Les Débats du mois sont une mine d’informations et permettent d’obtenir de nombreux avis et contributions de personnes venant d’horizons différents. Il n’est donc pas exclu que de nouveaux recueils sortent à l’avenir !
---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

2 commentaires:

Flav a dit…

Merci Lilian pour cette interview ! :-)

Véronique a dit…

Merci à tous deux, c'est intéressant d'avoir l'avis de Flavien d'une façon différente. Comme blogueuse de la plateforme concernée c'est toujours très riche de participer à ce type de débats, occasion d'échanges vraiment variés, et in fine, ça fait plaisir aussi effectivement de ne pas voir "disparaître" tout cela.