Pages

lundi 14 septembre 2009

Licencié pour avoir tweeté son avis sur sa nouvelle tenue de travail

Est-il justifié de licencier un employé (Timothy) donnant son avis sur les nouvelles tenues de travail via Twitter ? C'est la réflexion à laquelle nous convie le blog Twitteradar (via @julienrayneau). C'est là toute la problématique des médias sociaux et des employés.

Ils sont déjà sur Facebook, Twitter ou autres, avant d'intégrer leur société. C'est aussi un moyen de s'exprimer avec authenticité et d'interagir avec ses amis, ses contacts.


Il aurait sans doute été préférable pour Timothy de faire part de son opinion auprès de son manager direct (enjeux vis-à-vis de l'image employeur).

Cet événement prouve qu'il existe encore une appréciation assez floue entre sphère privée et sphère professionnelle.

Par ailleurs, on ne sait pas si la société concernée (CPK) s'appuie sur des "guidelines" pour prendre cette décision. Peut-être, Timothy était-il déjà dans le collimateur ?

Pour exprimer son mécontentement , il a décidé de créer une vidéo qui va certainement alimenter un bad buzz local.



Partant d'un tweet négatif d'un des membres de votre équipe sur l'entreprise, que feriez-vous à la place du manager de cette pizzeria ?
---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

Aucun commentaire: