Pages

vendredi 11 décembre 2009

Comment s'appelle le président de votre région ?

Récemment, l'intsitut LH2 (pour France Bleu et le Syndicat de la presse quotidienne régionale) a demandé aux français de donner le nom du président actuel de leur région. Résultat des courses, 70 % d'entre eux en sont incapables. On obtient de bons scores en région Poitou-Charente (Ségolène Royal : 85 %) et dans le Languedoc-Roussillon (Georges Frêche : 60 %). En Ile-de-France, seulement 35 % des sondés connaissent Jean-Paul Huchon.

Que pensez de ces résultats ? Je ne vais pas dire qu'il s'agit uniquement de réputation. Il y a bien d'autres raisons expliquant les bons scores de certains présidents de région (le fait d'avoir exercé un mandat national par exemple). Mais force est de constater, pour les deux exemples donnés, que leur présence régulière dans les médias et/ou la position qu'ils ont au sein de leur mouvement politique, ont dû jouer en leur faveur.

Mais ce qu'il aurait été encore plus intéressant de demander aux français, c'est le nom du président de chaque région... On aurait ainsi pu noter si l'un d'entre eux avait plus de notoriété que les autres et expliquer les résultats par une analyse plus fine.

---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

1 commentaire:

fabien a dit…

Les deux qui se détachent sont de grands communicants. Frêche est maire de Montpellier depuis 1977 ! Il a toujours géré et utilisé la ville (dont il reste président de l'agglo) comme un outil de promo (cf le nombre d'articles universitaires sur le modèle de gestion manageriale de la ville consacré à Montpellier).
Quant à Ségolène Royal, elle est la seule présidente de région qui a en même temps un rôle de premier plan dans la vie politique nationale.
La France est ainsi faite que tout le monde a (malheureusement) les yeux rivés sur Paris et l'Elysée, le reste intéresse moins les politiques et les électeurs. Il n'y a qu'à voir comme les élections régionales et Européennes sont systématiquement ramenées au niveau national.
Ceci étant dit, je souhaiterait que les Présidents de Région prennent une réelle importance, j'ai l'impression que ça ne dépend que d'eux en plus...