Pages

samedi 27 mars 2010

Accès aux réseaux sociaux, flux gagnants et vue glocale

Ces derniers jours, plusieurs petites discussions ont tourné autour de l'accès aux réseaux sociaux en entreprise, et comment cela est vu par les directions. Le premier réflexe face à une nouveauté de ce genre est de se pencher sur les aspects négatifs et d'interdire l'usage des médias sociaux aux collaborateurs.

Or, le contexte actuel des affaires appelle à une intégration successive d'innovations et à une évolution continue.

Seth Godin a une illustration intéressante au sujet des freins, en se penchant sur les specificités du cerveau reptilien.


Seth Godin: Quieting the Lizard Brain from 99% on Vimeo.

Qu'en est-il par rapport aux réseaux sociaux en entreprise ? Est-il si mauvais que cela de se connecter sur Facebook, Twitter ou autres ? Par ailleurs, les possibilités de connexion sont multiples (web, desktop, mobile). Au lieu de faire une chasse aux personnes qui se connectent, pourquoi ne pas faire une chasse aux opportunités pour l'entreprise ?

L'idée de l'entreprise classique avec une structure hiérarchique verticale, associée à un leadership autoritaire me semble moins efficace pour maintenir les collaborateurs "engagés".

Bien au contraire, on pourrait avoir cette nouvelle vision d'une organisation étendue, avec des collaborateurs ayant des connexions externes et des connaissances informelles et des actions intégrables aux objectifs de l'entreprise (flux gagnants).

Les médias sociaux permettent surtout d'avoir une vue "Glocale", de comprendre ce qui se passe au niveau global/international et local sur un sujet. Je vous propose de venir en discuter au prochain Tuttle Paris, qui se fera ce Jeudi 01/04 au Pachyderme.
---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

Aucun commentaire: