Articles

Affichage des articles du juin, 2010

Interview avec Dominique Dufour, consultant et formateur en community management

Image
Bonjour Dominique, peux-tu présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Dominique Dufour, je suis consultant et formateur en Community management. Je suis journaliste de formation, entrepreneur, papa de jumeaux, et fou de voyages et de sports.

Tu portes un intérêt particulier pour les communautés. Comment s'est nourrie cette passion ?

Elle a débuté au milieu des années 90 quand j’ai commencé à écrire pour le web. Un jour, quelqu’un m’a envoyé un email pour me dire tout le mal qu’il pensait d’un de mes articles. J’ai compris ce jour-là que l’interaction avec des lecteurs/internautes allait bouleverser mon métier, et que j’aimais ça !

Après avoir été le responsable éditorial d’un important portail européen, j’ai ensuite crée ma société, spécialisée dans le tchat événementiel. Là encore, ce fut un vrai bonheur de créer un business autour de l’échanges et du partage.

J’ai ensuite enchaîné d’autres belles aventures, en France et à l’étranger. Depuis lors, je sais donc où sont ma voie et ma…

Avec Work for us, les pages Fan Facebook deviennent un outil de recrutement

Voici une traduction de l'article de TechCrunch, paru hier, sur l'application Work for us.
Facebook est un outil idéal pour rester en contact avec des amis. Et bien sûr les marques l'utilisent comme outil de marketing en créant des Fan pages. Mais il peut aussi être utilisé par les entreprises comme un outil de recrutement. J'ai déjà écrit de manière anecdotique sur la manière dont Citysearch utilise Facebook pour recruter en créant des annonces ciblées. Eh bien, maintenant il ya une application Facebook à part entière qui fait ça : Work for us.

Work for us crée un onglet sur la page Fan d'une société, qui fait office de mini-tableau de bord dédié à l'emploi. Vous pouvez voir un exemple ici pour BuildASign ou SPG Creative Marketing. Les personnes peuvent candidater à un poste directement depuis Facebook, ou "aimer" un job et aussi le diffuser à ses amis. Les recruteurs peuvent également créer une annonce Facebook pour n'importe quel poste et de la p…

Provoquer puis accompagner le changement

Image
Face à toutes les conversations autour du travail et de la prise en main de sa vie professionnelle, il convient de parler de l'état d'urgence. Il s'agit du moment où l'on a très peu de marges de manoeuvre et de choix, et où la concurrence est importante.

Bien sûr, il existe pas mal de situations où on ne peut vraiment rien faire; face à des facteurs exogènes absolument non maîtrisables par exemple.

Cependant, la question du choix est liée à 4 grandes phases empiriques pour les compétences (ou plutôt des combinaisons de compétences, en phase ses propres valeurs): Emergence - Démocratisation - Maturation - Obsolescence

Ce qui était exceptionnel il y a 12-18 mois le sera moins dans les jours qui suivent, jusqu'à subir le changement plutôt que de le provoquer et de l'accompagner.

Franck La Pinta : un premier bilan des initiatives en communication RH du Groupe Société Générale

Image
Bonjour Franck, nous avions eu l'occasion d'échanger sur les initiatives pour l'Espace Carrières et l'image-employeur du groupe Société Générale. Quels résultats durant la période qui vient de s'écouler ?

La stratégie que nous avons décidé d'adopter depuis quelques mois, à savoir compléter la présence du site recrutement par des actions plus ciblées, avec plus de proximité et davantage basées sur de l'échange, semble plutôt bien fonctionner.

Le compte Twitter (@CareersSocGen) commence à bien s'installer et être bien identifié, nous avons près de 1300 followers. Le blog et le compte twitter de la mission handicap (@TousUniques) commencent également à trouver aussi leur vitesse de croisière. Nous commençons à développer une bonne communauté autour de cette thématique de l'emploi et du handicap, et nous envisageons d'inviter des personnes externes à participer à la rédaction de billets.

Nous avons commencé à développer certaines actions de présenc…

Corporama, un nouveau moteur de veille pour les TPE/PME

Image
Peut-être avez-vous entendu parler de Corporama.com. , un moteur de veille pour les petites/moyennes entreprises. Si non, voici une interview de son co-fondateur, Eric Barnet, qui vous permettra d'en savoir plus. Merci à lui d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, étant donné le lancement récent du site.

Pouvez-vous présenter ?

Je suis Eric Barnet, co-fondateur de Corporama.com. Depuis 2000 j'ai créé plusieurs sites Internet dont E-recrut et Kelformation.
Corporama, c'est quoi ?

Corporama est aujourd'hui un agrégateur de données sociétés qui scanne le web pour présenter de façon structurée l'ensemble des actualités, liens, documents, données, ... présents sur internet et associés à une entreprise. Corporama sera demain un moteur de veille qui permettra d'être alerté sur tout événement ou toute nouvelle publication web lié à une entreprise.


Qui est derrière Corporama ?

Corporama est une jeune société indépendante créée par 3 passionnés du web.

Il est bon d'être ridicule

Image
Est-il professionnel de lancer tel ou tel tweet ? D'exprimer un quelconque sentiment ? Est-il préférable de ne pas donner son avis de peur de froisser, même si la critique est tout à fait constructive ? Le titre de ce billet n'encourage guère à être ridicule pour être ridicule, mais à tout simplement être soi-même et humain.

Les réseaux sociaux sont "visiblement" des mosaïques et des foules d'identités numériques. Mais cela ne veut pas dire, absence de naturel, de sentiments, de spontanéité. Le ridicule comme l'erreur sont relatifs et perçus comme tels selon des visions du monde. Autrement dit, quoique l'on fasse, il y aura toujours des personnes qui nous encouragent, d'autres qui critiquent et d'autres sans avis.

Pourtant, ce qui semble intéressant c'est bien le côté émotionnel et humain, ce que les gens dégagent (pas du stricto-professionnel). Pensez-vous que les pressions sociales à la perfection et à la norme sont des freins à l'usage …

Debrief du RH 2.0 Camp d'hier - #RHCamp

Image
Le Twitter RH Apéro lancé par Julien Martel il y a quelques mois a abouti à l'organisation d'un RH Camp 2.O riche en contenu et en challenges. Un grand merci à Linkedin, Taleo, Talentys, Stonfield, Altaïde et I&E pour l'organisation.

Il était assez difficile de faire le choix entre les thèmes proposés (intéressants les uns des autres). La question de l'intégration du 2.O a été constante.

D'excellentes initiatives d'ING Direct dans leur récent recrutement d'un community manager. Le cas de la Société Générale Carrières (CareersSocGen) a été également repris comme exemple à plusieurs reprises. Les initiatives d'Alcatel-Lucent ont été très intéressantes également, avec une vraie stratégie d'usage et une réelle intégration des technologies sociales.

Voici quelques points abordés :

Session 1 - 2.O et recrutement

- blogging et réseaux sociaux pour attirer les bonnes personnes, rapidité et richesse des profils
- intérêt de la personnalisation dans les…

Réseaux sociaux : les responsables RH moins convaincus que les candidats

Regionjob.com a mené une enquête sur les réseaux sociaux et le recrutement. Voici quelques chiffres extraits du rapport.

Côté candidats (2200 candidats interrogés)
Sites de recherche d'emploi : 97 %
Candidatures spontanées : 71 %Réseaux sociaux : 36 % (34 % pensent qu'ils sont utiles)Rien d'étonnant. Je suis toutefois surprise par le chiffre pour les candidatures spontanées. Cela dit, si on regarde ci-dessous, pour les responsables RH, le pourcentage (80 %), on en déduit que ça convient à tout le monde. En ce qui concerne le point 3, ça reste cohérent : utilisation/intérêt. C'est plutôt bien je trouve. Car utiliser des outils sans être convaincu de leur intérêt, à quoi bon.

Côté responsables RH (157 responsables RH interrogés)
Sites d'emploi (88 %)Candidatures spontanées (80 %)Sites de RH de l'entreprise (61 %)Réseaux sociaux (47 %) (19 % pensent qu'ils peuvent y trouver des candidats)Rien de nouveau non plus, les jobboards dominent. Par contre, pour les réseaux…

Les limites du succès professionnel sur un CV

Image
Savoir vendre ses compétences, ses qualités aux potentiels employeurs est l'un des conseils les plus récurrents. Les trous, la multiplication de courtes expériences, des fonctions exercées dans des secteurs éloignés et autres aspects visibles sur un CV peuvent alimenter de la suspicion, et probablement entamer le niveau de confiance.

De manière générale, notre société nous presse à la perfection et à ce qui est conventionnellement défini comme étant un succès. Le fait d'avoir travaillé pour telle ou telle entreprise ouvrirait un peu plus les portes.

Carol Bartz parlait d'un raisonnement en pyramide, lorsqu'il s'agit d'évoquer l'évolution professionnelle, avec cette base construite à partir de mouvements latéraux.

Hormis ces mouvements, l'expérimentation est aussi un point important à prendre en compte et surtout l'intelligence émotionnelle face aux situations les plus difficiles.

Paradoxalement, je trouve que les périodes difficiles (et les erreurs …

EreputationCamp2 : le retour !

Image
Vous avez manqué le premier ? Vous y avez participé et vous avez aimé ? Eh bien, voici l'EreputationCamp n° 2. Les uns vont pouvoir se rattraper, les autres revenir pour tirer encore plus profit des échanges et discussions. Il aura lieu le 18 septembre 2010 !
Le site de l'événement : http://barcamp.org/EreputationCamp2Pour s'inscrire : http://www.e-reputation.tv/reservations.php
Vous pouvez déjà faire des propositions de sujets. Et les sponsors sont les bienvenus.

PS : j'espère que le t-shirt sera aussi réussi que celui de la première édition, que j'adoooore !

Avez-vous une bonne e-réputation ?

Dans ce talk show, "Toutes les France", l'animateur Ahmed El Keiy propose à Louise Merzeau, Edouard Filias, François-Bernard Huyghe et Emery Doligé de répondre à la question "Avez-vous une bonne e-réputation ?"

Avez-vous une bonne E-réputation ? avec Edouard Fillias from referencement on Vimeo.

L'émission est aussi disponible ici.

Innover en réparant ce qui est cassé

Image
Où trouver des idées folles ? Comment s'y prendre pour faire du brainstorming ? En dehors des cas de problématiques artistiques poussées, il y a tout de même comme une sur-exigence en créativité. Vanina Delobelle partageait l'histoire de la "balance delete" qui n'affiche pas le poids que l'on fait mais plutôt ce qui nous reste à perdre. Pour cet exemple, nul besoin de technologies avancées mais juste une différente manière de percevoir les choses et d'ajouter sa touche.

En d'autres termes, nous avons déjà des éléments sur lesquels travailler pour un résultat créatif.

Il n'est pas rare d'entendre des entrepreneurs ayant fondé leur société à partir d'idées qu'ils n'ont pas pu mettre en place lorsqu'ils étaient employés; pour cause de résistance au changement, de barrières diverses, etc...

De ce fait, écouter les personnes de manière active peut être aussi l'occasion de rebondir et de rapidement prototyper des idées.

Et il y a…

Carol Bartz (CEO de Yahoo! Inc.) nous invite à re-penser l'évolution professionnelle

Image
Le principe de Peter propose une autre vision de l'évolution professionnelle, en défendant l'idée selon laquelle chaque employé s'élève jusqu'à son seuil d'incompétence et qu'une évolution verticale n'est pas toujours avantageuse.

Dans le même temps, si l'on ne s'attache qu'aux tâches pour lesquelles nous sommes compétents, nous évitons les prises de risque et les sorties de cadre pour volontairement maintenir un certain contrôle sur nos outputs.

Selon Carol Bartz, il y aurait des pressions sociales à penser qu'à une évolution verticale et à visionner une échelle. Et si elle était remplacée par une pyramide ? Cette dernière a la particularité d'avoir une large base sur laquelle on travaillerait nos fondations. Dans ce cas, les mouvements latéraux professionnels sont tout à fait constructifs et positifs.
Plus loin, elle poursuit que sur une quarantaine d'années d'activité, nous avons le temps d'explorer pour ensuite envisage…

De l'ouverture et de la proactivité dans le design de rôles

Image
Aujourd'hui, les intitulés de poste veulent tout et rien dire. Deux personnes ayant le même intitulé au sein d'une même entreprise peuvent avoir des rôles complètement différents. Les méthodes d'orientation scolaire classiques attirent notre attention sur le métier-même et ensuite le choix de la formation adéquate.

En période de non-activité, penser "intitulé de poste" et faire une recherche basique par métier peut être contre-productif, réducteur. Et c'est là où l'on peut se décourager en pensant que l'on est fait que pour certains métiers; et que l'on se met des oeillières pour finalement oublier toute possibilité de ré-orientation, de changement.

C'est cette même vision bureaucratique qui nous fait penser qu'un diplôme est suffisant pour exercer tel ou tel métier (et gravir des échelons) et qui nous fait oublier la richesse de la diverstité ainsi que de la transférabilité des compétences.

Penser "rôles" part sur un schéma de p…

A quoi ressemblerait le travail demain ?

Image
Une question à laquelle on peut tenter de répondre et sur laquelle je vous invite à débattre. Jeff Brenman avait publié une présentation très complète (voir au bas de ce billet) il y a plusieurs mois sur quelques pistes d'évolution du travail. Certaines dynamiques citées sont déjà visibles et la question de l'identité numérique garde son importance.


Passages-clés :

- "Si vous travaillez dans la programmation web, le marketing online ou dans le secteur de la téléphonie mobile... Votre job n'existait pas il y a 20 ans"
- "Les entreprises gaspillaient des millions de dollars à payer des employés pendant leur baisse de régime" (et périodes non productives)
- "Le travail était associé à un lieu. Aujourd'hui, les équipes projet utilisent des outils we pour travailler ensemble partout dans le monde"
- "La localité ne sera plus une barrière"
- "Le travail sera plus concurrentiel"
- "Personne ne vous paiera pour votre diplô…

Quels points communs entre Toto et l'engagement des collaborateurs ?

La séance d'applaudissement a été utilisée par Seth Godin lors de sa présentation à New York pour la sortie de son livre "Tribes". Lors de son Linchpin Road Trip et son escale à Boston hier, il a réitéré ce passage.

Un signe de synchronisation. Celui d'un groupe de personnes réunies autour d'un centre d'intérêt, d'un but commun comme le décrit ce passage : In this new market, there are many pockets of “in sync”.

La comparaison peut être également faite lorsqu'on aborde la question de l'engagement des collaborateurs. Sont-ils passionnés par ce qu'ils font ? Prennent-ils de réelles intiatives pour aider l'organisation à faire la différence, à avancer ?

Comme on l'a vu précédemment, la partie externe de la communication RH est importante. Celle interne est essentielle et n'est pas à négliger, dans un contexte où un véritable bouche-à-oreille a lieu entre les empoyés et les personnes extérieures à l'entreprise.



Cette interprétation…

Essai : 6 C de l'employabilité

Image
Pas mal d'articles sont partagés sur ce blog sur les thèmes de l'emploi en l'occurence. Aujourd'hui, je vous propose de consolider un peu le tout avec quelques points repères utilisés à travers ces 6 C. L'employabilité se travaille en continu et sur la durée (tel un véritable muscle), en période d'activité comme en période de transition. Comme on l'a vu dans le précédent article, le travail ne s'arrête à la badgeuse et aux murs de l'entreprise. Ce qui se fait en dehors du cadre de l'entreprise est tout aussi important, et nous fait réaliser que l'on a le choix et que c'est à nous de décider.


C ontenu - Aujourd'hui, il est clair que la création comme son partage amène à des conversations. Que ce soit online ou offline, ce contenu permet de véhiculer des idées.

C ontribution - La jouer perso n'a jamais été perçu de manière positive dans les sports collectifs. Au sein des groupes, des communautés auxquels on fait partie, il s'ag…

Faut-il re-penser le travail ?

Image
Aujourd'hui, bon nombre ne se limitent guère à leur simple fiche de poste. La création et/ou le partage de contenus permet de faire parler nos centres d'intérêt dominants, de rencontrer de nouvelles personnes et d'envisager des réorientations professionnelles. Cela est-il toujours du travail ? Une compensation financière des efforts est-elle toujours associée au mot "travail" ?

Don Tapscott et son livre Wikinomics a un peu plus éclairé les personnes sur les nouvelles dynamiques qui se mettent en place autour du travail collaboratif.

Tom Peters a fait de même avec son fameux Brand You!.

Seth Godin et son concept du linchpin approfondit sa réflexion à travers un dernier billet (Goodbye to the office) sur la fin du travail en usine et au bureau.

Dave Crenshaw expose les effets contre-productifs du multitâche.

Henri Kaufman nous fait des revues régulières du livre ReWork dans ses Conseils du Lundi (en voici un extrait ici).



Tim Ferris nous fait l'éloge de la semain…

Foursquare, Dismoioù et les autres : l'e-réputation devient locale

Foursquare, Dis-moi où et beaucoup d'autres sites du même genre permettent la géolocalisation et/ou l'ajout d'informations et/ou l'évaluation des lieux, des restaurants... Ces nouveaux services, grâce à l'augmentation de l'utilisation de smartphones devraient de plus en plus devenir des outils par lesquels une réputation se fera et défera. C'est Eric qui m'a mis la puce à l'oreille, à Devcom Nord, dans le cadre d'une table ronde dédié à le-réputation des entreprises à laquelle je participais.

Cas Foursquare :
Imaginons que j'aille dans un restaurant à Paris. Hop, un petit check-in. Rien ne m'interdit d'ajouter une information du genre : "service moyen et menu pas très varié". La prochaine personne de mon réseau qui fera un check-in dans ce lieu sera immédiatement informée. Cas Dismoioù
Imaginons également qu'un touriste, de passage à Lyon, soit à la recherche d'un petit bar sympa. Il fait une petite recherche dans Dism…

La pile de CV et l'enième candidat

Image
L'émancipation a ce lien étroit avec la liberté et la possibilité de mieux se faire entendre. Aujourd'hui, c'est ce que nous observons (candidats comme recruteurs) et c'est ce qui peut jouer le rôle de catalyseur dans la construction de vraies relations.

Mieux se faire entendre. La voix est donc sujet. Pas celle qui est la plus bruyante et piégée dans une chambre d'écho, mais celle qui est différente et reliée à un changement.

Le CV traditionnel est statique et donne un aperçu à un instant t. Les leviers que sont les médias sociaux permettent de rendre les choses plus dynamiques, plus entraînantes, de ne pas être un(e) simple enième candidat(e), à condition d'être pro-actif sur la durée.

L'un n'irait pas sans l'autre, le CV reste présent dans la grande majorité des processus de recrutement.

Les activités pro "extra et volontaires" sont reliées à des centres d'intérêt dominants et des terrains de jeu non négligeables. C'est égalem…

Thot Cursus sort une newsletter dédiée au recrutement et à l'emploi

Image
L'excellent site Thot Cursus sort cette semaine un dossier en grande partie dédiée au recrutement et à l'emploi. Comme d'habitude, on y trouve :
Quelques articles de fonds (dont un focus sur Helia),Une liste d'ouvrages à consulter (dont un livre blanc de la société Otis, "Les réseaux sociaux - Leur impact sur le recrutement et comment utiliser la technologie pour en tirer profit."Une liste d'organisations intéressantes, comme par exemple la SOFAD,Plusieurs répertoires de sites Web en lien avec le sujet, comme le Répertoire Thot des sites francophones d'offres d'emploi : France
et quelques autres choses encore.Et puis, pour ceux qui préfèrent les images aux longs discours, et qui veulent sourire un peu, il y a une série de mini-BDs à consulter (Asymptote et ses amis)

Recrutement sans CV. Recrutement Zen ?

Garr Reynolds, auteur du livre Présentation Zen, offre de nouvelles perspectives dans la manière dont nous concevons nos slides pour les rendre plus impactantes.



Une des idées reprises dans le concept "Zen" est celle de l'oeil du débutant. C'est à partir de cet angle que s'ouvrent de nouvelles perspectives, que la curiosité prend le dessus et que la sensation d'être hors-cadre est moins pesante. Qu'en est-il du recrutement aujourd'hui ?

Devant certaines tendances à la diplomite dans l'Hexagone, des initiatives telles que "Recruter Sans CV" suivent en fait le fil "Zen", en acceptant de rencontrer des personnes au profil atypique.



Pour l'employeur, les avantages sont nombreux :

- il ne va pas recruter des clônes et des personnes apportant des alternatives conventionnelles
- de la curiosité et un esprit de découverte pour dénicher des terrains vierges
- un focus sur le potentiel, la motivation et les compétences transférables

Analyse de CV par Jacques Froissant

Pour changer avec les longs articles sur l'écriture d'un bon CV, voici une vidéo synthétique avec quelques conseils-clés pour mieux se présenter.

Eviter de poser l'étiquette du chercheur d'emploi

Image
Le dernier Tuttle Paris a été l'occasion d'aborder de nouveaux sujets, tels que celui de l'emploi et des médias sociaux.

Comme on a pu le voir à travers plusieurs articles, ils facilitent une communication plus directe et éliminent les distances hiérarchiques.

Des rassemblements tels que Tuttle Paris, le Café des Community Managers, les barcamps ou autres, sont des espaces informels où ont lieu des conversations et des rencontres qui peuvent changer des parcours.

Pour le recruteur, ces espaces sont plus qu'avantageux puisqu'il entre directement dans un environnement ciblé (par rapport aux profils qu'il recherche). Quand vient la discussion avec une personne en recherche d'emploi, il est préférable d'entrer par les centres d'intérêt dominants, de poser une étiquette de professionnel à son interlocuteur et non de chercheur d'emploi.

Différent

Simple et descriptif, c'est le titre du livre écrit par Youngme Moon (professeur à la Harvard Business School). J'ai découvert sa vidéo via la communauté Ning Triiibes. Elle illustre principalement des dynamiques liées au marketing. Qu'en est-il d'autres domaines tels que la carrière, le recrutement, la recherche d'emploi, etc ... ? La logique semble rester la même. Faire comme tout le monde rassure, on se maintient ainsi dans un cadre avec des règles de jeu pré-établies. Opter pour un chemin différent et sans doute plus intéressant, c'est justement ce challenge qu'elle nous invite à relever.

Licenciée à cause de son apparence physique

Un cas exceptionnel "emploi" a suscité un buzz ces derniers jours aux Etats-Unis, à savoir le licenciement d'une jeune femme (Debrahlee Lorenzana) de chez Citibank. Le motif : son apparence physique abaisserait la productivité de ses collègues homme ... est-ce vraiment justifié ? Cela ne relève-t-il pas d'un jugement plutôt arbitraire ?

Identité numérique et e-réputation (par Olivier Ertzcheid)

Une présentation d’Olivier Ertzscheid pour l’Urfist de Rennes en presque 200 slides ! Bonne consultation !

Identite numeriqueView more presentations from olivier.

Exclusité : Classement Wikio emploi (juin 2010) !

De l'action vient la clarté

L'introspection est une phase essentielle pour ensuite entrer en phase d'action pour un emploi, une carrière, etc ...

Etant donné qu'elle est également une forme d'analyse, une focalisation trop importante dessus peut créer une paralysie et un retard de la mise en action. Par ailleurs, il s'agit d'aller vite et de raisonner sur des "a posteriori".

Durant le #mbachat de la semaine dernière, Hannah Morgan (@CareerSherpa) a émis l'hypothèse d'une vision simultanée d'une carrière et non classiquement séquentielle.

Partir de l'idée d'un portefeuille d'activités, avec le métier que l'on exerce comme noyau, donnerait une vision plus complète. Les activités extra (périphériques) sont tournées vers l'action et peuvent éclairer sur la prochaine trajectoire à prendre.

Développer des relations durables pour chacune de ces activités peut aussi permettre de rapidement entrer dans une nouvelle boucle de carrière; avec un nouveau porte…

Ebook "Identité numérique : enjeux et perspectives"

Image
Ca y est ! Il est sorti ! Il est tout beau, il est tout chaud. C'est l'ebook "Identité numérique, enjeux et perspectives". Bravo à tous les auteurs (listés ci-dessous), ainsi qu'à Flavien Chantrel, Anne-Laure Raffestin et Morgane Maillard.

E-book Identite Numerique, enjeux et perspectives

Les auteurs, dont je fais partie :
Camille Alloing, consultant en gestion de la réputation en ligne et blogueur sur CaddereputationFadhila Brahimi, coach, directrice du cabinet FB-associés et blogueuse sur le Blog du personal brandingBenjamin Chaminade, conférencier, formateur, consultant et blogueur sur Génération Y 2.0Flavien Chantrel, community manager de RegionsJobet blogueur sur le Blog du ModérateurEric Delcroix, expert en médias et réseaux sociaux et blogueur sur Les z'edAntoine Dupin, ninja des médias sociaux et blogueur sur le blog d'Antoine DupinEric Dupin, concepteur, éditeur, consultant Internet et blogueur sur Presse-CitronPriscilla Goût, rédactr…