Pages

mercredi 7 juillet 2010

Bearish ou bullish ?

Les places boursières ont souvent ces deux termes pour qualifier le comportement des acteurs : "bullish" s'ils croient fortement en un marché haussier et "bearish" s'ils sont convaincus qu'une véritable tendance baissière s'installe à terme.

Lequel des deux camps choisir face une situation µ du marché ? La réponse est bien évidemment complexe à formuler et chacun se fonde sur ses propres méthodes d'analyse (graphique ? fondamentale ? etc...).

Qu'en est-il du marché de l'emploi ? Les différentes statistiques donnent un aperçu de l'état de l'économie, des niveaux de chômage et ainsi des conditions de recherche pour les personnes en recherche d'opportunités d'emploi.

Dans ce cas, une position "bearish" et de minimisation des risques est contre-productive dans le fond; ensuite tout dépend des contraintes et des obligations de chacun. Avoir le minimum de mouvement, de mobilité et éviter de se lancer dans des activités qui peuvent former des ouvertures est la pire des positions.

Que se passerait-il si un deuxième plongeon économique a lieu ? Si un facteur exogène vient accentuer le chaos déjà en place ? Le chaos. Une excellente opportunité où l'on peut tenter sa chance et l'optimiser en fonction de contraintes réelles.

Suis-je dans l'attente d'offres et/ou la recherche d'une sécurité ? Ou bien, suis-je constamment à la recherche d'opportunités en sortant de ma zone de confort, en provoquant ma chance et en gardant le réflexe d'innover dans le fond, de (co)créer mon activité/emploi ?

L'optimisme et les prises d'initiative restent des signaux positifs pour saisir au mieux les opportunités qui se présentent.

1 commentaire:

Crok Intérim a dit…

Paul Jorion serait dans quelle catégorie quand il évoque une nouvelle civilisation ?
http://interim.over-blog.com/article-paul-jorion-et-la-prochaine-civilisation-53732097.html