Pages

jeudi 12 août 2010

Quand Deloitte Canada engage - #pointvert

Sur ma timeline Facebook, je suis tombé sur un statut de Deloitte Canada ci-dessous. Il s'agit d'un débat lancé autour du développement durable (Green Series) et de la compatibilité avec les médias sociaux. Pour ceux qui souhaitent s'exprimer et échanger, il y a un hashtag #pointvert (également en référence au logo de la société).

Qu'est-ce qui est intéressant dans cette démarche ? L'engagement.

- Deloitte Canada utilise les médias sociaux pour parler de son activité mais aussi pour échanger avec les personnes en ligne
- Ils passent par différents médias sociaux (en partant sûrement du principe que les profils qu'ils intéressent sont présents sur plusieurs plateformes et préfèrent choisir celle qui convient le mieux)
- #pointvert peut aussi être un objet de conversation pour les personnes qui souhaitent en savoir un peu plus sur la signification de ce hashtag


- c'est une occasion d'engager plusieurs profils (les candidats, les partenaires potentiels, les bloggueurs business, les prospects, etc...)
- c'est l'occasion de repérer des personnes intéressantes (celles qui donnent des réponses exceptionnelles et qui élargissent le sujet) et de les lister
- cela donne une idée des trajectoires que prend Deloitte Canada sur certaines thématiques
- la mise en avant des présences web, de l'écosystème existant et des différents contenus (soit un moyen de recrutement intéressant)
- une possibilité de crowdsourcer des idées solides via les différents feedbacks
- Deloitte Canada n'attend pas et ne prend pas de postures passives. Bien au contraire, ils se servent de leurs différents contenus et de leurs actualités pour démarrer et développer des conversations avec les personnes

4 commentaires:

kathelinejeanpierre.ca a dit…

À titre de responsable des réseaux sociaux chez Deloitte, je crois, bien humblement, qu’il est vraiment important pour nous de sonder le public quant au rôle des réseaux sociaux, surtout sur un sujet aussi chaud que le développement durable, la responsabilité sociale et le Web 2.0. Nombre d’actualités récentes ont démontré cette tendance montante. Il est aussi crucial d’engager la conversation du point de vue de l’intelligence collective et de la diversité des points de vue. Tout le monde vit les événements à sa façon, et c’est en unissant toutes ces solitudes par les réseaux sociaux que nous pouvons croître en tant que société et apprendre.

Sur ce, le #PointVert sera diffusé en temps réel sur le Web, toute l’info est sur le site : Lepointvert.ca ! Pour ceux qui seront outremer pourront nous suivre à : http://www.ustream.tv/channel/point-vert

Lilian Mahoukou a dit…

Merci pour le commentaire, le lien Ustream et les éclairages concernant votre démarche.

L'héritage du marketing et des modes de communication traditionnels se basent sur de la diffusion et justement, les médias sociaux réclament un nouvel état d'esprit.

Nous vous suivons dans vos actions liées au #PointVert, ainsi qu'aux prochaines à venir. Encore merci!

Anna a dit…

En tant que spécialiste en développement durable et responsabilité d'entreprise chez Deloitte, j'aimerais vous remercier de votre opinion. L’objectif de notre campagne n'est ni plus ni moins que d’amorcer le débat sur le rôle de médias sociaux dans la communication et d’échanger avec différentes parties prenantes sur le développement durable. Il s’agit de repérer différents exemples montrant comment le monde virtuel aborde le sujet de la responsabilité sociale et environnementale en utilisant les moyens de discussion les plus dynamiques et accessibles où différents profils de personnes peuvent s’exprimer. Notre campagne ne vise pas un recrutement proprement dit, mais plutôt un recrutement d’opinions, et d’idées nouvelles en passant par les médias sociaux où l’ouverture d’esprit est très grande (là, vous avez raison ! on essaie de « crowdsourcer » des idées solides; stimuler des conversations). Le greenwashing (écoblanchiment) est un phénomène courant et en même temps les médias sociaux diffusent régulièrement des vidéos démontrant les problématiques humanitaires et environnementales, qui pourraient être accablantes pour diverses organisations. Savoir faire preuve d’authenticité et de crédibilité dans ce nouveau contexte est un défi pour les décideurs qui ne saisissent pas toujours l’envergure et le pouvoir des médias sociaux.

Lilian Mahoukou a dit…

Bonjour Anna et un grand merci pour vos éclaircissement concernant votre trajectoire!

Les organisations composent avec leurs contraintes et complexités économiques (notamment liées à la gouvernance d'entreprise ).

De par la transparence sur les médias sociaux et les forces d'influence (notamment des communautés/profils scientifiques), les mesures de développement durable doivent être "in sync"; ne pas rester sur des intentions et des prétentions, mais partir sur une "série d'actions authentiques".