Pages

lundi 6 septembre 2010

Avis aux intéressés : Florence Porcel veut être chroniqueuse pour la TV

Je vous avais parlé de son CV video (elle recherchait alors un stage). Voici une interview, très instructive sur son parcours, ses choix et le CV video. :)

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Oui ! Je m'appelle Florence, j'ai 27 ans, j'ai quitté ma Champagne natale il y a 8 ans pour venir m'installer à Paris y poursuivre mes études, et voilà que je les termine enfin...

Pourquoi un CV video ?

J'ai su début juillet de l'année dernière que j'étais retenue pour intégrer le Master 2 pro de Journalisme Culturel à Paris 3. Dès le lendemain, j'ai commencé à chercher le contrat d'apprentissage en alternance (2 jours fac / 3 jours entreprise) qu'on nous demandait de trouver. Je ne pouvais pas me permettre d'accepter un stage alternance pour des raisons financières. En novembre, je n'avais toujours pas trouvé. Et si je ne trouvais pas avant février, je risquais de perdre mon année... J'ai donc, en désespoir de cause, décidé de chercher ce contrat d'une manière plus originale pour sortir du lot.

Comment t'es venue l'idée du CV vidéo ?

A la base, je suis une créative. J'ai d'ailleurs une formation professionnelle en chant, danse, théâtre que j'ai suivie à l'Ecole de Comédie Musicale des 3 Arts. Cela faisait un moment que je n'avais rien fait de mes mains, que je n'avais pas créé quoi que ce soit. L'envie me démangeait, sans savoir trop quoi faire... Le CV-vidéo m'a semblé une bonne idée dans le sens où ça me permettait à la fois de créer quelque chose, de me lancer un nouveau défi (je n'avais jamais filmé une image ni monté quoi que ce soit...), de montrer tout ce que j'étais et ce que je savais faire (diplômes, formations, compétences, personnalité, capacités techniques, etc...), et de montrer comment je passais à l'image et au niveau de la voix (pour une journaliste, ça peut devenir utile).

Tu l'as réalisé seule ?

Pas complètement seule, non, puisque étant beaucoup devant la caméra, j'avais besoin de quelqu'un pour la tenir ! Mon amie Virginie Sarrazin m'a beaucoup aidée à la réalisation, ainsi qu'à la mise en scène. Mais l'écriture, le scénario, le story-board, la mise en scène, la voix-off, le montage, la musique, etc... sont de moi, oui. Mon appareil photo, Windows Movie Maker, quelques dizaines d'heures et le souci du détail, et hop ! C'était dans la boîte.

Tu le conseillerais à d'autres ? Si oui, des conseils ?

Ca dépend. Dans une recherche d’emploi, qu’elle soit classique ou originale, il faut surtout veiller à rester cohérent. Faire un CV-vidéo quand on veut travailler à la télévision est cohérent, puisque la présentation des compétences porte aussi bien sur la forme que sur le fond – et au niveau de la maîtrise des réseaux sociaux et du média internet, également. Je savais qu’en mettant ma vidéo sur le web, je toucherais des journalistes, qui à leur tour en parleraient à d’éventuels employeurs. Pour un poste qui n’a rien à voir avec les métiers des médias, de l’image, du spectacle, de la communication (et encore…), ou à la rigueur des VRP si le candidat fait vraiment un truc sympa, je ne pense pas que ce soit utile – ni conseillé. Il faut une certaine aisance devant une caméra que tout le monde n’a pas.
Mon conseil, c’est de ne pas le conseiller aux personnes dont les métiers ne se rapportent pas à l’image ni aux médias. C’est cohérent pour un journaliste ou un communiquant (par exemple), mais par pour une esthéticienne ou une assistante de direction. Pour la méthode, il faut veiller à garder le rythme, surtout si ça dure plus d’une minute. Il faut intriguer assez le recruteur pour qu’il ait envie de regarder jusqu’au bout et de vous contacter ensuite. Il faut donc que l’image et le son soit les meilleurs possibles. Une narration construite est pour moi indispensable : si c’est pour réciter votre CV papier, ça ne sert à rien. Racontez une histoire ! Tout le monde aime les histoires – même les recruteurs. Quant aux questions à se poser, elles sont nombreuses : le rendu est-il vraiment cohérent avec mon parcours ? reflète-t-il ma personnalité ? ai-je bien exprimé ce que je cherchais ? etc… Et surtout, un dernier conseil indispensable : si vous avez le moindre petit doute sur l’accueil que votre vidéo va recevoir, ne prenez pas le risque. Internet est un monde absolument cruel. C’est quitte ou double : soit on est encensé, soit on est assassiné. Et les conséquences peuvent être désastreuses, tant au niveau professionnel qu’au niveau psychologique. Le risque est là… Il faut savoir le mesurer.

Le succès est au rendez-vous ? Tu as réussi à décrocher un stage ?

Le succès n'a pas été au rendez-vous, non. Je l'ai mis en ligne fin novembre et j'ai été médiatisée jusqu'en février. Malgré tout cela (reportages sur TF1, France 3, la RTBF ; une page dans Le Monde ; diffusé sur France 2, iTélé, RTL ; interviews dans un JT québécois et sur Ma Chaîne Etudiante, sans compter les journaux, les sites comme Rue89 et d'autres, les blogs, etc...) je n'ai pas eu plus de succès qu'avec ma recherche "classique". J'ai fini par accepter un stage pour sauver mon année. Que je n'ai d'ailleurs pas trouvé grâce à la vidéo, puisque j'ai juste récupéré celui d'une camarade de promo démissionnaire...

A la recherche d'un poste actuellement ? Peux-tu nous en dire plus ? Certains de nos lecteurs seront peut-être intéressés.

Oui effectivement. Je suis en stage à France-Soir tout l'été pour valider complètement mon cursus et je suis à la recherche d'un emploi pour la rentrée. Je suis journaliste spécialisée dans la culture, la télévision, et le web ; et je serais vraiment intéressée par faire de l'antenne, en télévision notamment. Ca, c'est dans l'idéal. Il est évident que je ne ferai pas la difficile - je suis donc ouverte à toute proposition. (Voir dernière question).

Quels sont les obstacles que tu rencontres à l'heure actuelle pour trouver un job ?

Il faut bien avouer qu'entre mes 10 heures par jour à la rédaction de France-Soir et la rédaction du mémoire soirs et week-ends, je n'ai pas une minute pour me lancer dans une recherche d'emploi digne de ce nom. Et croyez bien que je le regrette. Au-delà de ça, le milieu dans lequel je cherche (les médias) est en crise, et les places sont rares et chères. Ce qui complique considérablement la chose. Je vois passer des annonces assez hallucinantes également, où il faut avoir tant d'années d'expérience, savoir tout faire et être spécialiste en tout, pour le Smic (et encore). Quant aux candidatures spontanées, j'ai personnellement reçu une réponse sur dix en moyenne (négatives). J'en ai envoyé plus de 200 quand je recherchais mon contrat d'apprentissage - j'ai eu un entretien. Un seul. J'ai l'impression que les entreprises sont très frileuses - je sais, c'est la crise. Et qu'elles donnent trop peu leurs chances aux jeunes diplômés. Pourtant, et surtout dans cette période de transition que traversent les médias, je pense que les jeunes peuvent beaucoup apporter, notamment dans leur manière d'appréhender le monde qui les entoure en prenant en compte les nouvelles technologies, les réseaux sociaux, etc...

As-tu envisagé de faire un autre CV video ?

Non. Tout simplement parce qu'à l'heure actuelle, à part deux stages en plus à mon actif (et un diplôme), mon parcours, ma personnalité, et mes compétences restent les mêmes. Sauf qu'au lieu de chercher un contrat d'apprentissage, je cherche un emploi. En refaire un n'aurait donc aucun sens à partir du moment où j'y raconterais la même chose ! Cela dit, parmi les centaines de message que j'ai eus pendant le buzz et la médiatisation, on m'a souvent demandé de refaire une vidéo quand je trouverai. Quand je serai (enfin) posée, je referai peut-être quelque chose...

Autre chose à ajouter ?

Oui, absolument. Ami employeur qui cherche une formidable chroniqueuse pour ton émission de télévision, je prends très bien la lumière, mon visage s'illumine quand je souris, la caméra est mon amie, et je m'exprime tout à fait clairement, tu peux t'en rendre compte ici. Ami employeur qui cherche une formidable chroniqueuse pour ton émission de radio, j'ai du soleil dans la voix, je peux le prouver si tu me le demandes avec des enregistrements que je garde précieusement, et je suis tout à fait compétente. Ami employeur qui cherche une plume pour son journal ou pour le web, j'écris admirablement bien (même à la main, oui, je sais encore le faire), et je saurai te présenter mon incroyable press book (si tu es trop impatient, il y a aussi mon blog, mais c'est autre chose). Je suis motivée, dynamique, ponctuelle (tu connais la chanson) ; je sais me remettre en question et j'ai un sens de l'humour très développé ; je suis toujours partante pour de nouveaux projets et j'essaye dans la limite du possible d'apporter de nouvelles idées. N'hésite donc pas à me contacter (je ne mords pas), surtout si tu es une chaîne de télévision. Et malgré les apparences, je suis aussi quelqu'un de très sérieux et de fiable. Je voudrais m'épanouir dans mon travail, et gagner assez d'argent pour déménager dans plus de 12m² et m'acheter ma première machine à laver (à mon grand âge, on ne peut pas m'en vouloir.) Contacte Emilie, qui transmettra. Merci. (Surtout pour mes parents, même avec bac+5, ils font toujours mes lessives.)

Aucun commentaire: