Pages

dimanche 12 septembre 2010

Le créateur de YouTube Instant est exceptionnel

Plus tôt, nous vous parlions d'espaces digitaux pouvant devenir des espaces d'idéation et de recrutement.

Mashable US (voir aussi les réactions et commentaires à l'article) relaie l'histoire de Feross (http://twitter.com/FreeTheFeross) étudiant à Stanford, qui a fait la proposition d'une application web intitulé YouTube Instant (à tester !). Cette idée a séduit Chad Hurley (http://twitter.com/Chad_Hurley), l'un des co-fondateurs de YouTube.

Concernant Feross, son application a un potentiel intéressant et sert d'objet conversationnel dans le même temps. Il s'agit de quelque chose qu'il pourra développer au sein de YouTube. La pertinence et l'efficacité de celui-ci peut s'inscrire dans la dynamique de développement de YouTube. Il fait (d'ailleurs) le récit de cette histoire dans le dernier billet de son blog. Plus bas, les captures d'écran en rapport avec sa discussion avec Chad Hurley :



5 commentaires:

Fays a dit…

Sauf qu'il bossait déjà chez Facebook et n'était pas prêt à les quitter pour Youtube.

Cependant, c'est la méthode standard de recrutement chez Google. Leurs recruteurs vont sur le net à la recherche de projets à potentiel et recrutent leurs créateurs. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé pour Mark Spencer (créateur de Gaim/Pidgin) qui été recruté pour Gtalk.

J'avais d'ailleurs moi-même été approché par eux suite à la publication d'une API pour Gmail à sa sortie.

Lilian Mahoukou a dit…

Merci pour ton témoignage Fays!

Penses-tu que cette approche peut s'appliquer aux profils hors-dév/tech ?

Fays a dit…

Je pense que cela peut s'appliquer à tous types de profils. Aujourd'hui Internet est une vitrine qui permet de mettre en avant ses compétences.

Il y'a deux manières de le faire:
- Dire qu'on sait faire des choses: Peu intéressant pour les recruteurs qui restent méfiants
- Effectuer des réalisations concrètes: Bien plus intéressant car on jauge de manière immédiate le résultat.

Bien que le deuxième point soit plus facile dans le monde du dev/tech, il n'en a pas l'exclusivité.

Bien évidemment, cela restera plus simple dans le domaine du service ou de la production de médias que dans de l'industrie.

Je pense que c'est facilement le cas dans les domaines du journalisme/reportage d'investigation, production sonore/audiovisuelle, conseil stratégique.

On en a beaucoup vu dans le domaine du marketing et de la communication (y compris traditionnels), même si je me méfie de l'aspect trends pour ces métiers.

Petite Anglaise s'était faite remarquer par un éditeur suite à son licenciement et cela lui a donné l'occasion de transformer son blog en livre: http://petiteanglaise.com/book/.

Je pense que c'est une question d'opportunités qu'il faut savoir transformer. Savoir exposer son travail à l'audience appropriée.

Au delà de la simple gestion d'identité, qui est plus du marketing de soi, cela s'apparenterait à un cycle complet de product management. C'est ce qui permet à ces "inconnus" de se faire remarquer et d'obtenir des propositions concrètes.

roulette a dit…

Je suis assez mitigé sur la manière d'approcher les gens pour leur proposer un emploi.
Positivement, c'est sympa, tout le monde le vois, ca te donne de la notoriété, un peu de fierté, etc.
Par contre, je ne trouve pas ça super professionnel. Pourquoi ne pas envoyer leur proposition par MP ou mail, tout simplement?
Mais j'avoue volontiers que c'est classe d'être approché par une boite comme Google, Microsoft ou encore Apple. :D

7red a dit…

@roulette : s'il suffisait d'envoyer sa candidature par mail pour se faire repérer, ca se saurait ! Le marché actuel exige que les candidats utilisent tous les moyens à leur disposition pour se differencier.

Le point sur lequel je te rejoins est que cette approche ne sera pas adapté à tous les types d'emploi. En recherchant un job dans la finance, je ne procederai pas comme ca..