Pages

mardi 12 octobre 2010

Prise de parole en public et storytelling

Si l'on part du principe que le buzz n'est pas la solution, l'accent devrait être porté sur le sens que l'on prend et la voix que l'on porte. Le blogging devient de plus en plus familier pour les personnes qui souhaitent développer leur employabilité. Si les idées intéressent, c'est au final un moyen d'entrer en contact avec d'autres personnes partageant un intérêt similaire.

Au fond, cela revient à pitcher des idées et à donner quelques éléments spécifiques pour éclaircir sa vision. A un moment donné, il est intéressant d'élargir le champ d'expression de sa "voix" et d'ajouter la prise de parole en public à l'écriture. Ces deux compétences restent et resteront importantes car il s'agit de transmettre du sens, des nouvelles connaissances, de faire passer de nouvelles idées, des projets innovants et/ou de narrer des histoires (en interne comme en externe) ! Si l'on parle souvent du potentiel des personnes, ces aspects de la communication peuvent le dissimuler ou le révéler.

Parler en public est un exercice plus élaboré, de développement personnel, qui demande de la pratique, de la méthode et une gestion du trac. Il permet d'aller vraiment défendre des idées, d'interagir en direct et de manière concrète avec des personnes pour mieux connaître leur position.


C'est là aussi que la part des activités offline demeurent très importantes; celles-ci pouvant être relayées online par la suite (via Slideshare ou une plateforme vidéo telle que YouTube, Vimeo). Les médias sociaux sont positionnés comme des facilitateurs de conversation et des leviers.

Comment réaliser des présentations mémorables qui inspirent le changement ?


Dans ce contexte, le blog de Garr Reynolds est LA référence pour trouver des conseils pratiques en la matière ainsi que celui de Nancy Duarte (+ chaîne YouTube). Celui de Pierre Morsa (co-fondateur de Ideas On Stage) est aussi à lire et à suivre régulièrement. Plus de ressources dans ce domaine via la page AllTop dédiée également.

Aucun commentaire: