Pages

mardi 30 novembre 2010

Vers une course aux profils hybrides ?

Le New York Times relaie le reportage d'une société (AllonHill) et de sa recherche de profils ni traditionnels, ni atypiques mais hybrides, soit un mix de plusieurs compétences. Pour la dirigeante de la structure, c'est une forme de flexibilité et un avantage pour le collaborateur-même sur le marché de l'emploi.

Le poste de 'community manager', dont on parle beaucoup aujourd'hui, part également de ce principe-ci (selon les besoins réels de l'organisation).

Plusieurs réactions et questionnements :

- qui dit hybride, dit dosage spécifique, clarté et transparence sur les exigences du poste dès le départ
- se poser les bonnes questions et se focaliser sur le "Pourquoi" d'une recherche de profils comme ceux-là
- si l'on parle des profils hybrides dans ce reportage, d'autres parlent de l'hyperspécialisation et du principe de la rareté pour faire face aux conditions actuelles d'emploi
- n'est-ce pas simplement la recherche de profils généralistes ?
- peut-on parler de profils hybrides avec spécialisation dans [un domaine µ] ?

(crédit photo)

2 commentaires:

Philippe Dieudonné a dit…

Si cette information était confirmée cela serait peut-être le signe que les choses commencent à bouger dans les process de recrutement des entreprises..Pour autant est-ce le début d'un changement qui pourrait être durable et qui verrait la fin du clonage systématique des talents ?

jean julien Guyot a dit…

cette article me fait penser à un autre lu dans Jobboom:

Travailler dans l'ambiguïté

http://carriere.jobboom.com/carriere/comptences/2010/11/08/16034651-jm.html