Pages

vendredi 31 décembre 2010

2011 : identifier les obstacles, persister et trouver des solutions

Jusqu'où peut-on parler de pessimisme face à une épreuve ? D'optimisme outrancier ? A combien de reprises avons-nous fléchi face aux résistances ? Pour quels épisodes en valait-il la peine ?

Comment garder son enthousiasme ? De quoi faudrait-il s'enthousiasmer ? Comment tirer parti de son courage pour faire face aux résistances externes et à ses propres freins ? L'innovation n'est-elle pas une idée dans une réalité ?

Quelles différences entre "baisser les bras" et "stratégiquement se retirer" devant l'obstacle ? Que faire des critiques face aux positions que l'on défend ? Doivent-elles plaire au maximum de personnes ? A quelques unes d'entre elles ?

Une progression lente est-elle synonyme d'échec ? Le fait de commettre quelques erreurs est-il signe d'échec ? D'ailleurs, comment se positionner face à ce dernier ? Echec selon nous ou bien les normes d'une société, d'une communauté ?

L'identification des changements potentiels (et qui ont du sens), passe ensuite par la gestion d'obstacles, de contraintes (défenseurs du statu quo, contraintes techniques, financières, etc...) et un engagement des personnes intéressées pour créer un mouvement.

La crise économique révèle aussi plusieurs types d'obstacles, et surtout l'importance de compétences-clés telles que la résolution de problèmes et la conduite du changement.

(crédit photo)

Aucun commentaire: