Dialogue et poids des clans

Comment circulent les informations ? Quelles sont les personnes concernées ? Qu'en est-il des voix de chacune d'elles ? Sont-elles entendues ? Quelles contraintes réelles pour l'organisation ?

Le dialogue est essentiel pour éviter les asymétries d'information, de perception. Rien de neuf. Cependant, ceci doit se faire voir dans la pratique et de manière constante.

Qu'en est-il de la distribution de ces efforts de dialogue ? Se fait-il seulement et systématiquement dans un cercle (clan) de collaborateurs ? Est-ce ouvert à tous ? La conversation est-elle purement unilatérale ? Bilatérale ?

La solution : aller vers un entrecroisement riche de plusieurs intérêts certes, dont celui des collaborateurs lorsqu'il s'agit de développement de compétences et d'évolution par exemple.

(credit photo)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment introduire la démocratie au travail ?

117 annonces d'offres d'emploi et de recrutement originales

Gérer la tension entre le FOMO et la nécessité du Test & Learn