Pages

mercredi 22 décembre 2010

Partager des idées. Gratuitement !

Avoir une idée, être créatif ne nous tourne pas en innovateur pour autant. Il s'agit d'une étape importante mais ne reste qu'un premier pas. L'exécution compte encore plus et permet de transformer une vision en une réalité. Le site "The 99 Percent" part de ce principe-ci avec un slogan clair : "It's not about ideas. It's about making ideas happen"

La blogosphère en est un exemple concret, d'où l'importance de l'écoute, du monitoring de ce qui se dit. De la cuisine à l'entrepreunariat, en passant par divers autres horizons.

Idem en interne, partager une idée ne revient pas à totalement se rendre vulnérable sur la paternalité de celle-ci.

Quand je commençais à faire de la veille plus intensive, je me demandais pourquoi certains auteurs, conférenciers, consultants, etc... partageaient leurs idées gratuitement et de manière fréquente. Est-ce vraiment donner de la matière à la concurrence ? Et dans un raisonnement inverse, le benchmarking est-il si important pour développer un avantage concurrentiel ?

Quatre points parmi d'autres restent centraux :

- qui dit nouvelle idée, dit changement et résistance (les plus tactiques et persévérants parviennent à l'implémenter si les conditions sont bien réalistes)
- il faut un écosystème d'acteurs (et de technologies dans certains cas) pour passer de l'idée à l'innovation viable
- les personnes qui ont accès à nos idées peuvent les décrire, savoir comment les appliquer... mais ne savent pas forcément le pourquoi (la cause, la mission)
- la manière dont certaines de nos idées sont utilisées par d'autres peut nous inspirer (sérendipité)


Encore une fois, le schéma de Simon Sinek est intéressant à employer, où le "Quoi" et le "Comment" sont souvent visibles et détectables par induction. Cependant, le "Pourquoi" n'est pas toujours évident à cerner.

C'est une raison supplémentaire pour développer sa voix, se faire sa place et ne pas chercher à imiter au risque d'oublier de développer ses propres atouts, de se faire distancer.

Au final, on a une vue complète sur l'idée et son auteur si l'on a une description de celle-ci, un procédé/framework et une cause reliée également. Ces mêmes idées peuvent être des objets de conversation engageants, permettant d'interagir avec des personnes et de construire des relations durables par la suite. Dans le même temps, la question de l'intérêt collectif est présente.

(crédit photo)

Aucun commentaire: