Pages

samedi 18 décembre 2010

Voix influentes et apprentissage actif

Parmi les méthodes de veille que j'ai testées :

1 - l'abonnement aux fils rss de blogs, de comptes Twitter, etc...
2 - l'abonnement aux mots-clés et l'exploration multidimensionnelle (blogs, microblogs, forums, etc...) des contenus comme le propose Alerti
3 - l'approche Linkedin Signal avec une recherche multi-critères très riche (!)
4 - l'abonnement aux contenus de voix influentes et d'agents du changement (en y ajoutant leur pseudo principal et quelques présences web comme les blogs, Twitter, Flickr, YouTube et/ou Vimeo par exemple)

Voix influentes ?

Pour cette dernière méthode, c'est un peu comme suivre des modèles, des leaders pour apprendre d'eux (encore mieux si ces personnes-ci jouent le jeu de l'interaction). C'est aussi une façon d'aller récupérer du savoir informel gagnant, de se positionner là où les nouveaux challenges sont, sans oublier de mettre la question du sens aux devants.

Avec la méthode 4, nous allons suivre un nombre restreint de voix influentes (émergentes ou confirmées) par catégorie. L'objectif est de sortir un peu des références trop académiques. Pas mal de nouveaux mèmes puissants sont contenus dans des livres, dans des podcasts courts ou longs, etc... Si l'on reprend la courbe classique d'adoption, ces personnes se situent dans la zone des innovateurs et décrivent souvent des possibilités de changement gagnant (comme Mohammed Yunus dans le cas de l'entrepreunariat social par exemple).

Qui sait ? Quelques unes de ces personnes peuvent inspirer à prendre telle ou telle initiative gagnante. Parlant de vision, elles partagent certes des idées mais surtout des approches, des trajectoires, des masques.

Et ensuite, face à tous ces contenus ? Quelles sont nos propres positions ? Sur quels points débattre (car il est essentiel de garder un esprit critique)? Queles sont les idées avancées par d'autres personnes interagissant avec ces mêmes auteurs ?

Par ailleurs, l'entreprise peut aussi bénéficier de ces inputs pour leur R&D du savoir. Ensuite, la question de la pertinence vis-à-vis de l'organisation, ainsi que celle de la transférabilité sont des points sur lesquels se pencher.

Comment trouver ces leaders de pensée ?

Via les trois premières méthodes de veille citées plus haut. Avec des abonnements classiques ou par mot-clé, on fait jouer l'effet sérendipité et on découvre les auteurs d'idées remarquables dans les domaines qui nous intéressent (recommandations, citations).

Pour une vue internationale, une autre méthode consiste à aller sur Amazon.com (ou autres librairies en ligne comme 800-Ceo-Read) et à taper des mots-clés génériques. Si les leaders de pensée peuvent être généreux dans la création de contenus, ils matérialisent souvent tout ceci par le biais de livres (ou d'ebooks).

Et la longue traîne dans tout ceci ?

Ces différentes visions reflètent l'aggrégation existante des "niches de pensée", en adéquation avec des sens vécus. Ce qui est très important avec le web actuel et pour le domaine de l'éducation de manière générale, c'est bien l'accès à cette richesse et cette intelligence collective. Pour un même sujet comme pour le "marketing et les médias sociaux" par exemple, plusieurs personnes contribuent à la réflexion en mettant en relief des arguments plus ou moins étayés.

En tombant sur la page "Thought Leader" sur Wikipedia, ceci guide vers Joel Kurtzman (le premier à avoir utiliser ce concept).

Et vous ? Quelles sont les voix influentes qui vous inspirent ? Comment les avez-vous connues ?

(crédit photo)

Aucun commentaire: