Pages

lundi 24 janvier 2011

Interview avec Sylvain Lembert, webmarketeur senior et fondateur de Webmarketing & co'm

Bonjour Sylvain, qui es-tu ?

Bonjour Lilian, je m’appelle Sylvain, je travaille dans le webmarketing depuis bientôt 7 ans. Après un passage en agence de référencement, je travaille depuis 4 ans pour un assureur en tant que webmarketer. Je m’occupe de la communication on-line d’une dizaine de sites dans le domaine de l’assurance. En parallèle, depuis un peu plus de 4 ans, j’anime le blog Webmarketing & co’m qui me sert également à synthétiser ma veille.

Comment es-tu venu au webmarketing ?

Après un DUT en gestion et quelques expériences dans le milieu bancaire en tant que chargé d’accueil, j’ai décidé de reprendre mes études afin d’avoir un métier lié à ma passion : le web. Je suis connecté depuis 1996 et ai pu suivre avec intérêt les différentes évolutions en la matière.

A l’époque, les formations dans le domaine étaient encore peu développées, c’est pour cela que l’idée d’avoir un travail lié au web n’est venu que quelques années plus tard. J’ai donc repris mes études en 2004 avec une formation de webmarketer mêlant théorie et pratique, via l’IFOCOP.

Suite à cette formation, j’ai créé un CV en ligne dont j’ai fait la promotion via une campagne Adwords. Une agence de référencement a ainsi découvert mon CV et m’a proposé un poste de chef de projet référencement. C’est durant cette expérience que j’ai acquis mon expertise en SEO. C’est également grâce au référencement de mon CV, cette fois-ci naturel, que mon employeur actuel m’a contacté fin 2006 pour me proposer le poste que je tiens aujourd’hui. Grâce à celui-ci, j’ai une vue globale des différents leviers d’acquisition on-line : search, marketing à la performance, partenariat, display, social media…

Quels apports des médias sociaux et quelles nouvelles approches de la stratégie web aujourd’hui ? As-tu des exemples d’entreprises allant dans ce sens ?

Tout dépend, en fait, du domaine dans lequel se situe l’entreprise. Si dans certains domaines, la présence et la participation dans les réseaux sociaux sont primordiales, par exemple dans les domaines liés à la grande consommation ou au loisir. Pour d’autres la communication communautaire peut se simplifier à la simple gestion d’e-réputation. C’est le cas par exemple du domaine dans lequel je travaille : l’assurance. La présence sur les médias sociaux est là pour donner un moyen aux clients de rentrer en contact avec nous afin de résoudre les problèmes qu’ils peuvent rencontrer avec leurs contrats.

Dans tous les cas, les marques doivent avoir une présence sur les principaux médias sociaux. L’objectif est de donner un point de contact aux prospects et clients, et de les laisser échanger avec la marque de façon informelle. Il est également important de surveiller ce qu’il se dit sur l’entreprise. Avoir une présence permet de suivre cela et de réagir de façon adéquate en temps réel.

Pour les entreprises dans les domaines où des communautés existent déjà spontanément, par exemple dans le high tech ou les loisirs, la présence sur les réseaux sociaux est un enjeu primordial. Celle-ci permet de fédérer les membres de la communauté et d’interagir avec eux pour faire avancer les développements dans le bon sens, que cela soit pour le produit en lui même ou les services qui lui sont liés.

Ecouter et dialoguer avec sa communauté permet de mieux satisfaire les besoins de celle-ci, d’accroître les ventes et la fidélité de ses clients.

Un exemple récent qui m’a frappé en terme d’intégration des médias sociaux est celui de TripAdvisor. Le site a intégré Facebook connect de façon très fine en personnalisant le contenu en fonction du cercle social du visiteur. La personnalisation des sites via les données sociales de Facebook est, pour moi, la grande tendance en 2011. Je t’invite à aller voir l’article sur Webmarketing & co’m : Comment choisir sa prochaine destination de vacances grâce à ses amis Facebook.

Quels facteurs-clefs de succès pour collaborer au mieux, effacer les silos entre SEO, Search et développement de communauté ?

Pour moi, il n’y a pas de séparation entre le SEO, la communication communautaire et les autres leviers e-marketing. Afin d’avoir une stratégie de communication online efficace, des interactions doivent se faire entre les différents leviers pour mener à l’objectif fixé.

En ce qui concerne le search, je l’ai toujours mis au centre de la stratégie. Chaque campagne intègre des dispositifs permettant d’améliorer directement ou indirectement notre visibilité dans les moteurs.

La communication communautaire doit, comme le seo, être intégrée de façon transverse pour maximiser son impact.

Pour moi, il n’y a donc pas vraiment de silos entre search et développement de communauté. Au contraire, une stratégie communautaire efficace aura un impact positif sur le SEO. Les moteurs ont ainsi annoncé, récemment, prendre en compte les interactions sur les réseaux sociaux dans leur algorithme de positionnement. En plus du Pagerank et du Trustrank, les référenceurs doivent maintenant surveiller le SocialRank de leur site :-)

Pour réussir, je pense qu’il faut se mettre du coté utilisateur. Une fois avoir analysé les besoins de sa cible, il faut lui proposer le contenu et les services adaptés. Le SEO, le social marketing et les autres types de communication online doivent ensuite se greffer autour de ce besoin.



Tes projets à venir ?

Le principal projet va être la refonte de Webmarketing & co’m. Il y-a un peu plus de deux ans, lors du lancement de la version actuelle, les réseaux sociaux ne tenaient pas la place qu’ils ont aujourd’hui. La page Facebook et le compte Twitter n’existaient pas encore.

La V3 de Webmarketing & co’m aura pour objectif d’intégrer au cœur du site les médias sociaux notamment grâce à Facebook Connect. Les exemples de TripAdvisor et de RottenTomatoes m’inspirent beaucoup, j’aimerai bien atteindre ce niveau d’intégration.

La charte graphique va également être refondue pour donner une image plus légère et un peu moins stricte, on va s’inspirer, pour cela, de l’univers graphique développé pour Twitter et Facebook et l’adapter au format « site web ». La partie Agence Webmarketing aura son propre site pour ne plus mélanger les genres.

Le développement de la communauté autour du site fait également parti des objectifs de la refonte. On interrogera les personnes nous suivant sur Twitter et Facebook durant les différentes phases de la refonte afin de valider ces dernières avec eux. A terme, cela sera donc également un peu leur site. Pour le moment on en est encore loin, je viens à peine de débuter la rédaction de la première version du cahier des charges, so wait and see ;-)

Quelles sont tes présences web ?

J’ai commencé à développer ma présence en ligne dès 2004 en créant un site CV, c’est grâce à lui que j’ai eu mes premiers contacts et décroché mes 2 premiers postes.

J’ai, ensuite, rapidement créé un compte Viadéo (Viaduc à l’époque) que j’ai complété plus tard par une présence sur Linkedin. J’utilise principalement Viadéo pour développer mes contacts professionnels. LinkedIn me sert, de façon plus ponctuelle, à toucher une cible anglophone.

En 2006, j’ai lancé un blog personnel que j’ai fait évolué, deux ans après, en blog collaboratif. Aujourd’hui, c’est réellement celui-ci qui me sert de carte de visite. Un compte Twitter et une page Facebook viennent appuyer sa visibilité. Pour parfaire ma présence en ligne, j’interviens de façon ponctuelle sur d’autres sites.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, je ne sais pas si cela peut vous servir mais comme j’aime bien votre site je l’ai ajouté sur mon twitter, facebook, et digg-france, votre lien est là et ça peut attirer du monde http://www.digg-france.com

Soldes Ventes privées a dit…

Votre article est d'une très bonne qualité, très bon site.