Pages

mercredi 5 janvier 2011

Quand les candidats font de l'auto-sabotage...

Voici un mail que Lilian et moi avons reçu hier (j'ai bien évidemment volontairement flouté certains bouts de texte), suite à la parution d'un article sur DoYouBuzz. Dans cet article, je demandais à Jérémie Pottier de me donner quelques liens vers des CV de qualité, qui seraient donnés en exemple à nos lecteurs.


Nous avons été très surpris par la requête ci-dessus (mais nous avons effacé le lien). En effet, quand on est à la recherche d'un emploi, tout ce qui peut permettre de gagner en visibilité est un plus, surtout quand c'est en bien (c'est le cas avec l'article relatif à DoYouBuzz). Et c'est valable de manière globale, dans toute démarche de gestion de l'identité numérique.

Alors, de "l'auto-sabotage", comme le dit Lilian ? Et vous qu'en pensez-vous ?

P.S: Le but de cet article est de réaliser une critique constructive

16 commentaires:

Nicolas LEGENTIL a dit…

Alors là, je reste pantois ! Le mail ainsi tourné, ne laisse à penser que seules les stats Google comptent... mais le résultat n'est-il pas que cette personne trouve un emploi ? Tant mieux pour cette personne si son compteur de visites explose, après tout ! Plus il y a de "vues", plus cette personne augmente ses chances de "taper dans l'oeil" d'un recruteur... même si tous les visiteurs qui consulteront son profil ne sont pas des recruteurs en puissance. Encore que. Elle peut même être recommander à un recruteur par une tiers personne !
Non vraiment, je ne comprends pas.

ElGee a dit…

On se demande ce qu'il cherche !! Des stats cohérentes ou un job ?

Seb - CaRéagit a dit…

... D'autant qu'il peut sortir le fournisseur de services que vous utilisez de ces stats via des filtres. Cela démontre qu'il n'utilise pas bien Analytics !

Bertrand Duperrin a dit…

Surtout qu'avec le cache de Google tout le monde sait qui c'est et que si elle continue à avoir des visites ça ne sera surement pour des raisons encore moins pertinentes qu'avant par rapport à sa recherche.

Très surprenant de la part d'une communicante non ?

Enfin...bonne chance à elle quand même. Heureusement qu'elle n'a pas mis SEO dans ses compétences :)

Fabrice a dit…

Au-dela de l'effarante réaction sur les stats, l'orthographe de la personne ne plaide pas en sa faveur...

Anne-Lise a dit…

Je ne comprend pas non plus cette personne! Actuellement en recherche d'un stage voire d'une embauche, son attitude me semble invraisemblable: on rêve tous que notre cv soit cité en exemple et qu'on lui octroie un maximum de visibilité!
De plus, si elle ne sait se servir des filtres de Google Analytics: ce n'est pas une preuve de compétence en la matière!
A l'heure du réseau, elle n'a pas compris que l'important c'est d'être vue et de se construire un réseau: c'est comme ça que les recruteurs vont prendre connaissance de son cv...
Je suis d'accord : auto-sabotage!

crise1929 a dit…

Peut-être que cette candidate confond la recherche d'un job et le fait de se trouver en "une" de statistiques !
"Do you buzz" n'a jamais été le "Gala" où le "Voici" des cv ...
Sans doute a t elle besoin d'un cadrage par rapport à ses attentes et la réalité du marché orienté dans son domaine ...!
Ceci dit c'est un bel exemple des attentes étranges des utilisateurs de cv en ligne

Laurent Brouat a dit…

C'est effectivement dur à comprendre...d'autant que apparemment, comme le dit Bertrand, la candidate est facile à retrouver!
Ce qui était positif (le fait d'avoir un grand nombre de vues sur son CV) est devenu négatif (un article sur son mail). Certaines personnes ont des réactions de protection/craintives devant une notoriété soudaine...perte de contrôle?

GSE1709 a dit…

S'agit-il d'une personne réellement en recherche d'emploi ou bien quelqu'un qui audite l'efficacité de lecture d'un CV en fonction des canaux utilisés (jobboards, etc) ?

Etonnant en effet, d'autant plus que le web c'est aussi le partage des savoirs. Peut-être a-t-elle été sollicitée par d'autres candidats qui n'ont pas le même succès ?

Enfin, quand on souhaite la discrétion dans ses recherches d'emploi, il suffit de cibler les professionnels du recrutement ou entreprises susceptibles de correspondre à ses projets professionnels. La candidature spontanée demeure en France encore très efficace, pourvu qu'elle soit ciblée...

Damien Colmant a dit…

Je remarque à travers mes formations et conférences que beaucoup confondent vente (se vendre dans le cas d'un recrutement) et networking.

Dans la vente, l'interlocuteur est vu comme un acheteur potentiel. Ici, un recruteur.
Dans du networking, l'interlocuteur est vu comme quelqu'un qui potentiellement parlera de vous à travers son réseau. C'est ainsi d'ailleurs que le bouche-à-oreille est généré.

Il s'agit ici probablement d'une méconnaissance de ce qu'est réellement le networking.

Merci Doppelganger pour cet exemple!

Bonne année 2011,
Damien Colmant
Éveilleur de potentiel

eogez a dit…

De rien Damien !

Olia a dit…

Il se peut aussi que la personne ne veuille pas que son employeur actuel sache qu'elle cherche un autre travail, par exemple.

Et même si... c'est une attitude très étonnante.

patrickhamel25 a dit…

C'est malheureusement le réflexe de plusieurs personnes (employeurs, chercheurs d'emplois...) qui pensent qu'exclure les lecteurs non visés est un gage de qualité. Un faux raisonnement qui ne tient pas la route... on s'en fout des stats! Vive le lectorat à haut volume!

Olivier DARRAS a dit…

Malgré l'aspect aberrant en terme de réaction, je ne suis que peu surpris. En effet, nous notons dans nos activités de recrutement, que plus de 20% des candidats ayant mis leur CV en ligne il y a moins de 30 jours ne répondent ni à nos appels téléphonique ni aux e-mails qui leur sont adressés alors que nous cherchons à entrer en contact avec eux pour leur proposer un emploi conforme à leur recherche. De même, près de 30% des candidats convoqués à un entretien de recrutement ne se présentent pas, alors même qu'ils nous ont confirmé par e-mail leur intérêt pour le poste après un premier échange téléphonique. La réaction de ce demandeur d'emploi est pour moi avant tout une difficulté à passer du virtuel au réel, oubliant au passage qu'Internet est avant tout un medium bien réel, fait pour communiquer en êtres animés et dotés de raison.
Pour faire court, Internet constitue à ce jour pour les cabinets de recrutement un outil de sourcing qui nous permet de générer très rapidement de la quantité qualifiée, tout en sachant qu'il y aura nécessairement une perte importante à toutes les étapes du processus de recrutement.

Olivier DARRAS
DB-Développement

Emilie a dit…

Merci Olivier pour ce retour d'expérience ! Et merci aussi pour les chiffres qui surprennent.

Anonyme a dit…

A voir un seul commentaire constructif sur un sujet pareil, c'est vraiment navrant et désolant... C'est fou ô combien l'obscurantisme contemporain est à son plus haut niveau...