Pages

mercredi 19 janvier 2011

Twitter, le petit carré d'exception et la recherche d'emploi

Précédemment, nous parlions de la communication d'une recherche d'emploi via Twitter. Sur ce même réseau, un échange récent avec d'autres utilisateurs à ce propos, mettait surtout en avant la part exceptionnelle dans l'obtention d'un poste via ce canal (et un avantage aux profils orientés web).

Pour ces "réseaux professionnalisés" où l'on essaye d'en extraire une portée professionnelle, l'utilité est très clairement dans la facilitation des discussions, des rencontres physiques (si l'on se focalise sur les dynamiques conversationnelles). Et celles-ci peuvent progressivement, plus ou moins rapidement amener à un échange plus ferme sur les termes d'un contrat de travail.

Pour mon cas personnel et mon recrutement chez 1000heads, un billet autour de la ruée vers les médias sociaux avait servi d'objet de conversation. Deux minutes après le partage de l'article via un tweet, le Directeur Général de l'agence m'envoyait le DM ci-dessous :

Une première rencontre, une seconde et une formalisation de mon rôle au sein de l'agence ont suivi le pas. C'est encore là pour reprendre le rôle dominant de facilitateur de rencontres physiques et de discussions. Etre sur Twitter pour tisser des liens durables, tout en essayant de gérer son temps le plus efficacement possible.

Le petit carré d'exception correspond aux personnes qui reçoivent une proposition directe après avoir (largement) diffusé leur statut et leur objectif professionnels.

C'est pour cela que (dans un contexte où le design d'objets de conversation engageants importe, les interactions multiples, etc...), se mettre en position de demandeur est moins intéressant que de se mettre en celle d'innovateur, de créateur.

6 commentaires:

lionel a dit…

Si c'est aussi simple !, j'aime ta vision openminded du social network, j'aimerais avoir une expé de ce genre

Anonyme a dit…

Est-ce que ça veut dire qu'il ne faut pas écrire "en recherche d'emploi" dans son intitulé ?

Lilian Mahoukou a dit…

Bonjour,

C'est l'aspect redondant qu'il faudrait oublier. Ca ressemble au spam au final.

Je mettrais la mention "En recherche" dans la bio. Le contenu, si original dans le fond, est un aspect central.

Du coup, on ne fait pas de simples demandes sur un ton similaire. En effet, on va concevoir des "objets de conversation" et interagir avec les personnes pour des rencontres physiques.

Une fois irl, le but est d'avoir des entretiens informels (pour plus d'informations sur une organisation, sur un service/produit,un poste, des recommandations d'events, de personnes, etc... Et pas seulement pour avoir une offre d'emploi).

L'utilisation d'un profil linkedin (!), viadeo, doyoubuzz ou autres comme url, renvoie vers plus d'informations professionnels (parcoursn objectifs, contacts communs...).

Anonyme a dit…

OK Merci pour ce conseil.

Jobmachine a dit…

A mon avis tous les moyens sont bons quand on cherche un emploi et il ne faut donc négliger aucune piste, on ne sait jamais ce qui va fonctionner.
Mais je pense que pour la recherche d'emploi pure et dure, mieux vaut se concentrer sur linked in ou viadeo.
Sur Twitter et/ou des forums de discussion, mieux vaut se faire remarquer par la qualité de ses interventions...

Gaelle Muller a dit…

à mon avis une utilisation efficace de twitter lorsqu'on est en cherche du travail (emploi, mission....) c'est la veille.