Pages

jeudi 24 février 2011

Aux entreprises en recherche d'intrapreneurs

Le week-end fut l'occasion de voir la victoire d'Artistoon au premier Startup Weekend Lyon. Mais avant cela, il a fallu commencer par pitcher son idée sur 1 minute (le fameux "elevator pitch"). Bafouillements liés au stress, aisance, pitchs avec ou sans feuille, bref les situations sont diverses. Au final, c'est bien une structuration simple et claire du discours qui l'emporte.

Le but est de rechercher l'équilibre entre "partager un rêve" et "faire face aux réalités économiques".

Pitcher un projet de création d'entreprise, pitcher une idée de produit/service. Séduire et convaincre sont les deux objectifs.

Maintenant, mettons-nous dans le cadrant "Emploi". Pitcher un projet professionnel serait tout aussi pertinent pour les personnes souhaitant partir sur une démarche proactive et innovante. Ce serait ainsi pour les entreprises en recherche d'intrapreneurs, de personnes capables de faire bouger les choses.

Que ce soit online, lors de réseautage ou autres, on se doit d'aller droit au but et de rapidement démontrer la pertinence du projet. Ce dernier est-il assez ambitieux ? Est-il pertinent ? A-t-on un prototype, une version beta ? Etes-vous la bonne personne pour exécuter l'ensemble des idées ? Peut-on vous faire confiance ? Quelles sont les réalisations qui le prouvent ? Qui peut parler en votre faveur ?

Ceci nous place aussi dans une dynamique autre que la recherche de poste classique. On va justement éveiller la curiosité, donner envie d'approfondir les différents points, identifier des synergies potentielles et au final (co)créer un nouveau rôle.

Bien évidemment, toutes les organisations ne souhaitent pas forcément embaucher des personnes porteuses de projet.

C'est aussi un véritable travail de chasse avec l'identification d'un profil d'organisation, de personnes-clefs et un travail de persuasion sur le long terme.

Le Five O'Clock Club, cabinet d'outplacement new-yorkais, propose aux personnes en recherche d'emploi de travailler leur "Two-Minute Pitch". Il met l'accent sur la pratique et l'effort de personnalisations des pitchs en fonction des interlocuteurs.

Avez-vous fait usage de cette démarche ? Quels résultats ?

(credit photo)

Aucun commentaire: