Pages

lundi 21 février 2011

Société leader sur son marché. Nous recrutons...

Vous l'avez sûrement (et tellement) vu dans les offres d'emploi dans la presse papier (locale ou nationale), sur des job boards et d'autres supports encore. Nous avons plusieurs variantes de ce genre de phrase.

Aujourd'hui, est-ce suffisant pour attirer des candidats ?

Il est vrai que l'on souhaite plutôt faire partie d'une équipe gagnante. Cela dit, le choix d'opter pour telle ou telle organisation est un tout; et va au-delà de la position sur le marché.

On peut très bien avoir la bonne formation, les bonnes expériences mais peu d'accroche sur la culture de l'organisation, les divers comportements et la mission. Il y a donc plusieurs arguments supplémentaires à donner pour attirer les candidats.


La seconde objection est d'ordre psychologique et renvoie aux travaux de Carol Dweck sur la motivation. Sommes-nous en face de décideurs qui veulent couver un acquis (et prendre le moins de risque) ? Ou bien, sommes-nous en présence de décideurs qui souhaitent poursuivre les efforts, le développement (quitte à sortir de leur zone de confort) ?


C'est en partie pour cette raison qu'encourager les discussions autour du sens poursuivi et de la mission définie pour changer le monde importent. Au final, ce serait moins le statut qui intéresserait, mais plus :

- la vision du monde actuel
- la manière dont on veut changer les choses, la raison ultime derrière cette volonté et des illustrations d'actions concrètes
- les moyens pertinents pour générer des revenus (viabilité)


Le dernier #TRULondon (que l'on pouvait aussi suivre en live tweet) a été l'occasion de tomber sur le concept de "Culture Brand". A suivre...

(crédit photo)

Aucun commentaire: