Pages

vendredi 4 février 2011

Plus qu'un manager direct. Un mentor

Quelle relation avec son responsable hiérarchique ? Est-ce purement une question de reporting et de livrables ? D'objectifs quantitatifs, qualitatifs à atteindre ?

Clairement, le rapport que l'on a avec son manager direct a un impact sur la carrière et une influence sur la décision de quitter l'entreprise ou pas. Il y a donc ici des éléments essentiels pour assurer l'engagement des collaborateurs (tout en précisant qu'un niveau d'engagement élevé de TOUS les collaborateurs est très rare). Cela dit, focalisons-nous sur le développement.

Lynda Gratton a récemment écrit un article sur la fin du middle manager (traditionnel) avec 2 passages-clefs :

"Now technology itself has become the great general manager. It can monitor performance closely, provide instant feed back, even create reports and presentations"

"As my research makes clear, Gen Y workers see no value in reporting to someone who simply keeps track of what they do, when much of that can be done by themselves, their peers, or a machine. What they do value is mentoring and coaching from someone they respect"

A-t-on de bons mentors ? Comment faire en sorte qu'ils le soient avec grande qualité ?

Le sens étant largement communiqué et les efforts d'engagement entamés, à présent comment mettre les managers en avant ? Comment faire en sorte qu'ils soient perçus comme de véritables mentors capables de faire progresser, d'avancer ? Et si cela passait par une participation à l'écriture de billets pour un ou plusieurs blogs ? Par des multiples interactions sur Twitter, sur Linkedin ? Par des rencontres informelles, des meetups ? Des conférences ? Etc... Le panel de leviers est large.

On a parlé d'organisations apprenantes. Qu'en est-il de celles "enseignantes" ? Font-elles preuve de plus de leadership ? Soit un signal positif et puissant pour les candidats.

Cela ne voudrait pas dire que le management perd de son importance. Des objectifs clairs et réalistes sont importants pour se repérer. Cela dit, le fait d'avoir de bons mentors à la fois, ajoute un avantage de taille pour devenir un employeur-leader et attirer les candidats.

(crédit photo)

3 commentaires:

MSébastien a dit…

Les joies du manager Mentor mais est-il héroïque ou un développeur ?

Le manager héroïque se sent responsable de la coordination et des objectifs globaux de son équipe.

Sauf que les collaborateurs se sentent souvent bridés et sous-utilisés.

Ce qui amène les collaborateurs à être moins impliqués avec un sens des responsabilités atténué pour viser la performance sans plus.

Résultat :
Le manager estime que le seul moyen de veiller à l'accomplissement des tâches est de s'impliquer personnellement, de commander et d'engager sa responsabilité personnelle. Le manager Mentor pense qu'il doit agir en tant que...

De l'autre coté, nous avons le manager développeur.

Il a un objectif : Ce qu'il veut de ses collaborateurs

Il se base sur la réalité

Il envisage les différentes options disponibles et le cas échéant applique le Decid Model
DECIDE Model

Detecter le changement

Estimer le besoin de resister ou de réagir au changement

Choisir un résultat désirable

Identifier les actions à mettre en oeuvre

Do it ! Faites-le

Evaluer les actions

Il sait ce que les autres sont prêts à faire par un dialogue basé sur la confiance mutuelle.

Le manager développeur se reconnait à son questionnement :

Qu’est-ce que vous aimez dans le travail ?
Qu’est-ce que aimez le moins dans votre travail ?
De quoi êtes-vous le (la) plus fier(e) dans votre performance des derniers mois ?
Qu’est-ce qui vous a le plus frustré(e)?
Que pensez-vous apporter à l’équipe ?
Quelles améliorations avez-vous apportées à votre poste ?
Quelle est la formation qui vous a le plus aidé pour accomplir votre mission ?
Quels sont les aspects de votre poste où vous pensez manquer de compétence et pour lesquels vous souhaiteriez vous améliorer ?
Qu’est-ce qui vous permettrait de vous dépasser dans votre niveau de performance ?
En quoi votre manager répond-il(elle) à vos besoins de formation et de développement ?
Comment l’organisation pourrait vous aider à vous développer pour répondre à vos souhaits d’évolution professionnelle ?

Bon week end

Lilian Mahoukou a dit…

Bonjour Sébastien. Merci de partager ta vision.

Je suis ta suggestion de s'axer sur le développement!

Excellent weekend également,
Lilian

M.sébastien a dit…

Une dernière précision - ce qui me dérange avec le mentor (même si les y en sont friands) est qu'il se positionne comme l'élément central alors que les autres ont une approche circulaire.

Je crois davantage dans un management global à 360 où chacun est manager en fonction des missions.

Mais nous sommes dans le domaine des croyances et non du savoir

Bon week end

Au plaisir de vous lire