Pages

mardi 1 février 2011

Visible vs Recommandable vs Indispensable ?

Linchpin: Defeat the Lizard

Encore ce Seth Godin ! Oui. Car à l'heure où de nombreuses personnes (et organisations) perçoivent un intérêt dans le fait d'avoir une identité numérique (et de s'appuyer sur les technologies sociales), le rush peut conduire à une invisibilité. Une situation paradoxale, compte tenu du fait qu'en se montrant on se rend visible.

On peut essayer d'être visible mais non recommandable, non indispensable.

On peut être recommandable mais non indispensable.

On peut être indispensable, et donc recommandable et visible.

Ou bien tout simplement indispensable !

L'aspect indispensable interviendrait avant d'utiliser les leviers à notre disposition, nécessitant l'effort de lever ses freins pour poursuivre une trajectoire de changement et pleinement s'exprimer.

2 commentaires:

JN Chaintreuil a dit…

Le point soulevé est très intéressant mais à la lecture, une combinaison - non citée - me vient en tête : que devons-nous penser des indispensables non visibles?
Et ils existent...
Qu'en penses-tu? :)

Lilian Mahoukou a dit…

A 100% d'accord. Certains ne souhaitent pas avoir plus d'exposition que çà, tout en continuant à se rendre plus qu'utiles. Sans doute, doit-on préciser les frontières de visibilité ? Interne ou externe ?

Il est vrai que l'élan des médias sociaux influence notre perception de la visibilité. Au fond, ce qui compte c'est que le "bon travail" soit réalisé, plutôt qu'une recherche outrancière de visibilité.

J'actualise le billet ;-)