Pages

vendredi 11 mars 2011

Interview avec Laurent Labbé, fondateur de Meilleures-Entreprises.fr

Bonjour Laurent, peux-tu rapidement te présenter ?

Je suis Laurent LABBE, j'ai 32 ans. Diplômé d'une MSG à Dauphine puis Master 2 RH du Ciffop (Paris2), j'ai rejoins L'Oréal en 2002. Chez L'Oréal, j'ai travaillé dans 3 usines (02, 93 et UK), me suis occupé d'un Business Game du groupe puis ai été DRH des Pays Baltes (250 personnes, Estonie, Lettonie, Lithuanie).

Fin 2010, j'ai quitté L'Oréal pour développer http://www.meilleures-entreprises.fr, site d'informations sur les employeurs, que j'avais fondé avec ma femme quelques mois plus tôt.

Il s'agit d'attirer et de fidéliser les salariés autour de 2 thématiques : une transparence maîtrisée et la promotion d'une expression utile au progrès. Dans ces projets, je suis allié à Leadshare, une agence web spécialisé dans le e-marketing. Il y a beaucoup de synergies entre les RH et le e-marketing.

Quel est le concept derrière Meilleures-Entreprises.fr ? Quelles motivations spécifiques pour lancer le projet ?

meilleures-entreprises.fr est né de l'observation de 3 tendances fortes, notamment observées dans les pays moins matures que la France. Dans ces pays, ce que nous appelons la Génération Y est un enjeu encore plus marqué qu'en France.

La première, c'est que les candidats n'ont quasiment pas d'informations à disposition pour mieux connaître la culture des entreprises, leurs spécificités, leurs expertises...

Les entreprises sont obnubilées par la fabrication d'une image corporate lisse à destination des actionnaires et clients. Le recrutement en est pénalisé car à force de vouloir attirer tout le monde, on perd son temps à trier des CV et à recevoir des candidats inadaptés.

La deuxième, c'est que les gens s'expriment de plus en plus. Tout le monde veut de l'info. Or pour recevoir de l'info, il faut en donner. Internet et les réseaux sociaux ne sont pas des outils. Ce sont des modes de pensées. Ce que certains jugent impensable de partager, d'autres l'ont déjà exprimé 100 fois sur le net. Mécaniquement, c'est cette seconde catégorie qui remplace progressivement la première.

La troisième, c'est que la crise a montré qu'il y avait un besoin urgent de balancer les indicateurs financiers par des indicateurs "humains".

Aujourd'hui, les seuls indicateurs RH qui existent sont "sociaux" et ne sont destinés qu'à une poignée de décideurs, notamment actionnaires (Vigeo). Et très honnêtement, je doute de leur efficacité pour profondément améliorer les choses. En revanche, je crois à la percée d'indicateurs RH générés par les salariés eux-mêmes et structurant leurs façons de vivre leur expérience professionnelle.

Meilleures-entreprises.fr est donc une plate-forme d'informations sur les employeurs, à destination des jeunes diplômés mais aussi tout types de candidats.

Meilleures-entreprises.fr réunit et confronte les avis des salariés, des médias (blogs, actualités, réseaux sociaux...) et de l'employeur.

Les règles du jeu avec l'utilisation des technologies sociales (personnelle et/ou professionnelle). Comment les organisations pourraient-elles s'appuyer sur ce nouveau cadre ?

Ce concept ne plait pas à toutes les entreprises. C'est inquiétant de ne pas maîtriser tous les messages, et c'est nouveau pour elles d'accepter d'être présent sur des supports qui diffusent une information potentiellement différente des objectifs de communication.

Mais je crois que les entreprises ont 3 choses à gagner :

- montrer que l'on accepte la contradiction et la discussion. Le symbole en terme d'ouverture est fort. Les entreprises en ont besoin
- s'inscrire dans une démarche d'amélioration. Les nouvelles générations acceptent l'imperfection. Le désenchantement a déjà opéré. Désormais, ce que les candidats veulent savoir, c'est ce que proposent concrètement les entreprises. Faire rêver, c'est important, mais ce n'est plus suffisant
- recruter plus efficacement. En un clic, une offre d'emploi peut atteindre le monde entier. Et le monde entier peut postuler en un clic. La sélection des candidats est titanesque. meilleures-entreprises.fr aide aussi les candidats à trier les entreprises. Cela rend plus efficace le processus de recrutement

Quelles évolutions du site dans les mois qui viennent ?

Dans les mois qui viennent, nous lançons un label "recruteur transparent®" en partenariat avec Paris 2 Master RH Ciffop.

Il récompense les entreprises qui acceptent de mettre en relation leurs salariés et les candidats, via le questionnaire RH que nous avons développé. La transparence est donc maîtrisée et valorisée.

Je pense que ce Label correspond à une attente réelle des jeunes générations. Nous continuons également à promouvoir l'EDV®, valeur humaine des entreprises générée par leurs salariés.

Quelles présences pour Meilleures-Entreprises.fr ?

Meilleures-entreprises.fr est en priorité présent dans les écoles afin de pouvoir conseiller les étudiants dans leurs choix professionnels et également recueillir leurs aspirations vis à vis de leurs futurs employeurs. Ainsi, nous sommes auprès d'eux sur les forums ESCP, Arts & métiers, ETP, DAUPHINE, ADVANCIA, ESSCA, TELECOM...

Sur le net, nous sommes partenaires de nombreuses entreprises pour relayer leurs offres d'emploi et les aider à interagir dans cet environnement très complexe.

Aucun commentaire: