Pages

samedi 16 avril 2011

Aujourd'hui, pourquoi Twitter ?

Un des éléments très positifs du Follow Friday est que l'on se met à suivre des personnes intéressantes. En termes de veille, nous avons le choix entre :

- suivre le fil rss d'un blog
- directement recevoir les différents billets dans sa boîte e-mail
- sélectionner un pool de mots-clés
- suivre des personnes avec leurs présences digitales (Twitter en l'occurence)

Examinons le dernier cas. Suivre des personnes. Pourquoi le faire ?

Avant la vague des médias sociaux, les blogs et les sites web statiques constituaient presque les seuls éléments de présences digitales. Il était donc important de suivre le fil rss ou de s'abonner à la newsletter pour recevoir le tout par e-mail.

Aujourd'hui, en parallèle des poussées d'innovation technologiques, nous avons des présences digitales plus étendues et plus développées; dépassant largement le blog et/ou le site web statique. Certains y créeront du contenu, d'autres les organiseront ou seront plus spectateurs.

Il y a donc cette question de la personne entière, du point de vue de ses présences digitales mais aussi de son activité offline/IRL. En effet, il y a une interconnexion entre ces deux sphères et il peut être erroné de percevoir une dichotomie entre les deux.

On a un mouvement du digital au physique avec, par exemple, plusieurs échanges sur Twitter et une rencontre physique pour échanger en face-à-face. Ou bien un mouvement inverse où l'on va vivre des expériences offline pour les partager online.

Pour ce qui est de la personne, et pour la suivre, il y a donc ces deux aspects : offline et online.

Quel est l'outil permettant d'avoir tous ces éléments au même endroit ?

Dans la plupart du temps, nous passons par Twitter. Que ce soit pour partager des photos, des vidéos, des articles, des mentions presse, des évènements professionnels auxquels on participe, etc... Twitter est là. Certains utilisateurs Friendfeed (ce dernier jouant pourtant le rôle d’agrégateur de présences) publient leur contenu sur Twitter via l'URL raccourci dédié.

Cela dit, tout dépend aussi du niveau de participation de ces personnes-là. Pour les moins actives, on pourrait tout simplement rechercher leurs nom et prénom puis les suivre en temps réel pour récupérer du contenu (tout en enlevant les retweets -RT).

Enfin, c'est pour cela que les listes Twitter (avec un nombre raisonnable de personnes) sont vraiment importantes pour segmenter et s'organiser. Au fond, malgré le bruit que l'on peut subir sur la plateforme, Twitter peut être utilisé de manière productive. Aussi, de manière indirecte, via quelques mots-clés spécifiques on peut remonter vers des personnes et renforcer les listes.

(crédit photo)

2 commentaires:

Msébastien a dit…

Hello les joyeux lurons du projet Doppelganger

Comment faire ses premiers pas business avec Twitter ?
http://0z.fr/thSX9
a+

FranckRouanet a dit…

Un article sur Twitter et aucun bouton Twitter pour partager l'article ! :-s