Articles

Affichage des articles du mai, 2011

Le salarié : l'ambassadeur de votre entreprise ?

Beaucoup d'entreprises pensent qu'il est bien d'interdire l'accès aux médias sociaux à leurs employés. Elles ont peur qu'ils perdent en productivité et/ou qu'ils disent des choses qu'ils ne devraient pas dire et/ou qu'ils soient débauchés, pour ne citer quelques craintes.

Oui, mais voilà, ces employés utilisent déjà ces sites (s'ils ne le font pas au travail, ils le feront chez eux) et s'y expriment. Et surtout c'est un peu voué à l'échec, avouons-le ! La faute aux smartphones qui permettent d'y accéder très rapidement.

Et puis, il ne faut pas négliger un point relayé par une étude de 2008 : "39% would consider quitting work if social networking was given the chop." C'est beaucoup tout de même !

Or, donner l'accès aux réseaux sociaux a plusieurs avantages :
ça donne de la visibilité à votre entreprise, à votre marquevos employés peuvent devenir de vrais ambassadeursles réseaux sociaux sont un bon moyen de recruterils pe…

Quelles re-définitions de la richesse et de sa création ?

Image
L'excellent site LesAffaires.com fait référence au Rapport Stiglitz et aux différentes suggestions d'indice. Le PIB prend en compte la production de richesses avant tout et financiarise les évaluations. Or, comme nous le savons bien, une croissance économique importante ne correspond pas toujours au niveau de bien-être des personnes.

Le PIB a donc ses limites et l'IVM (Indice Vivre Mieux) se veut être plus représentatif des différentes réalités sous-jacentes; voir le site BetterLifeIndex.

En voici quelques retours par exemple :

- France
- Canada
- Royaume-Uni
- Etats-Unis

Si l'on replace tout ceci dans une dynamique plus microéconomique, il y a un rapprochement certain avec les indicateurs de mesure en entreprise. C'est pour cela que les initiatives en Responsabilité Sociale (RSE) sont tout aussi essentielles. Faire du profit ne suffit pas.

Ce n'est pas simplement une question technique ou d'apparence, mais un véritable changement progressif d'état d'es…

La logique d'image ne fait-elle que renforcer l'ego ?

Image
Aujourd'hui, le marketing de soi, self-marketing ou encore personal branding, vise à promouvoir sa singularité dans un contexte économique de reprise. Il est souvent associé aux indépendants, comme aux artistes, aux salariés, aux candidats, etc...

Au fur et à mesure des interactions et des retours d'expérience, je reste convaincu qu'il est important de parler de "réputation" tout court. Ce qui se passe offline peut avoir un impact online, et vice versa. Même si l'on peut influencer celle-ci via des initiatives et des attitudes, cette réputation reste dans les mains des personnes qui nous évaluent.

Le personal branding, terme poussé par Tom Peters via le "Brand Called You" écrit pour Fast Company en 1997, a pour objectif de se mettre en avant et de packager son expérience, ses traits de personnalité, ses compétences pour les commercialiser ou communiquer aux bonnes cibles.

Le grand piège est d'entrer dans une logique d'image et de laisser l&#…

Coup de coeur sur Next & Coworking !

Image
Le dernier Tuttle paris a eu lieu le 12 Mai dernier chez Next & Coworking grâce à Hayat Outahar (en charge de la stratégie de communication chez Next & Formation et également Présidente de Femmes Entrepreneurs). Le concept est clair et simple, à savoir des espaces libres (de coworking) pendant la semaine entre 18h et 22h (avec confirmation de présence en amont).

Ce fut un grand plaisir d'être rassemblés là-bas, à quelques pas de l'Arc de Triomphe et dans une ambiance très détendue !

Le Next & Coworking est une illustration concrète de marketing "intelligent", basé sur l'expérience et l'expérimentation aussi pour encourager un bouche-à-oreille positif. Je vous invite aussi relire le billet "Vos locaux sont-ils conversationnels ?".

Du coup, ces espaces (physiques) sont de véritables plateformes, au même titre qu'un site web (espace digital) ! C'est aussi une excellente manière d'essayer de mettre en avant des traits culturels t…

Comment "ralentir" dans un environnement globalisé, connecté et changeant ?

Image
Maximisation et industrialisation, deux concepts très visibles et pesants sur le plan systémique, à l'échelle d'une nation, d'une association, d'une entreprise, d'une école, etc...

Pour réussir dit-on, il faut travailler plus... plus vite ? Plus longtemps ? Mais jusqu'à quel point ? N'est-ce pas un renforcement de l'image de l'homme-machine, de l'homme-ressource ?

En 2007, le slogan "Travailler plus pour gagner plus" était mis en avant. Mais dans quelle direction ? Qu'observe-t-on aujourd'hui ?

Le gain financier avant la santé ? L'accoutumance au stress ? Du burnout ?

Ceux qui gagnent plus, sont-ils vraiment ceux qui travaillent le plus ? Ou bien sont-ils ceux qui travaillent le plus intelligemment ?


Jusqu'à aujourd'hui, l'un des buts du marketing est de se différencier, de segmenter, et donc d'offrir toujours plus de choix (via des nouveaux lancements de produit).

Le salarié qui reste 1h de plus que les au…

Interview avec Yoan Lureault, Directeur et Fondateur du cabinet PIXOJOB

Image
Bonjour Yoan, qui es-tu ?

Bonjour, Lilian. Tout d'abord merci pour cette invitation, c'est un honneur pour moi ;-)

Je me présente, je suis Yoan Lureault, un vrai webaddict de 26 ans !

Depuis toujours, je suis un grand passionné du web et de tout ce qui gravite autour de ce domaine. J'ai commencé dans le web à l'âge de 12 ans en créant mon premier site perso (ce qu'il convient certainement d'appeler aujourd'hui, un blog) en pur HTML bête et méchant, tu sais une page à fond jaune le tout écrit en bleu, taille 22 avec beaucoup de gif animés de partout ;-)

Depuis cette période j'ai toujours su que je voulais faire ça dans ma vie. Je me suis donc orienté très rapidement dans ce domaine notamment par le biais du bénévolat en créant des sites pour des petites entreprises, associations, etc...

Le temps s'est écoulé depuis. Aujourd'hui je suis à la tête de PIXOJOB mais pour en arriver ici, je suis passé par différentes expériences ; du développement we…

Interview with Molly Flatt, Head of Social Business Consultancy at 1000heads

Image
Hi Molly, could you introduce yourself ?

Hi Lilian, great to speak with you. I am based in London and passionate about word of mouth and the interaction between people, technology and culture and the arts.

I head up Social Business Consultancy at the global word of mouth company 1000heads, and I am also the President of WOMMA (Word of Mouth Marketing Association) in the UK. I am also a literature, arts and lifestyle journalist and blogger for the likes of the Guardian, Bookdiva and my own blog www.mollyflatt.com

How did you come up to word-of-mouth marketing ?

By a very circuitous route! I started my career as a theatre actress and corporate acting coach in London before stumbling across 1000heads.

I had always been a bit of a geek, and I am fascinated by human communication and behaviour, so it was great to find a discipline that combined those areas in a very exciting and applicable way.


In today's economy, what career lessons would you give to people ? (especially for their onl…

Interview avec Etienne Depaulis, fondateur de SIAJE

Image
Bonjour Etienne, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour Lilian,

Je suis un jeune entrepreneur plein d'idées qui a envie de faire bouger les choses sur Lyon !

A la base je suis un ingénieur (Centrale Lyon 10) mais j'ai très vite pris goût à l'entrepreneuriat après avoir été élu Vice-Président de la Junior-Entreprise de mon école en 2008.

C'est d'ailleurs à la suite de cette formidable aventure que j'ai créé ma première boite, SIAJE (SaaS pour Junior-Entreprise), qui comptabilise aujourd'hui plus de 50 clients et qui me permet d'en vivre depuis l'année dernière.

Cela me permet de m'investir dans plusieurs projets comme le Startup Weekend de Lyon ou encore le Cercle des Jeunes Entrepreneurs mais aussi de réfléchir à d'autres projets entrepreneuriaux ;)


Tu es très actif pour les initiatives entrepreneuriales et liées aux Junior-Entreprises. Comment en es-tu venu ? Qu'est-ce qui te motive dans ces actions ?

J'aime ce que je fais …

Résotage: état d'esprit, objets de conversation et ricochets

Image
"Résoter est très important aujourd'hui" est le type de phrases que l'on entend souvent. Avec les médias sociaux et via des mécanismes de sérendipité, on va découvrir de nouveaux profils, rencontrer de nouvelles personnes également.

Est-il intéressant de résoter ? La question de l'état d'esprit revient encore une fois. Le faire de manière égo, autour de ses intérêts personnels, aurait plutôt tendance à nous blacklister.

Le schmoozing, que met en avant Guy Kawasaki, est une alternative bien plus intéressante.

Deux points sont essentiels dans la dynamique conversationnelle du résotage classique :

- les objets de conversation (principaux et dérivés)
- les ricochets (rebonds de sujet en sujet)

Ceci amène à se préparer en s'informant et en brainstormant sur des éléments de réponse, surtout s'il s'agit d'une rencontre de type débat.

(crédit photo)

Google! Recruté?

Jacques Froissant, directeur du cabinet de recrutement Altaïde, réalise pour L'Express une série de vidéos autour de l'identité numérique. Plusieurs personnes sont passés au crible. Qu'est-ce qui ressort sur Google quand on tape leur prénom et leur nom ? Sont-ils sur les réseaux sociaux, comment se présentent-ils, quelles sont les choses à améliorer... Des enseignements et des conseils clairs.

Les vidéos déjà disponibles sont :
Googlé! Recruté? n° 1 Comment gérer son e-réputation ?Googlé! Recruté? n° 2 Comment gérer son image sur le Web ?Googlé! Recruté? n° 3Comment gérer les homonymes sur Internet ?Googlé! Recruté? n° 4 Une e-réputation mal maîtrisée ?


Googlé! Recruté? n°1: comment gérer son...par LEXPRESS


Googlé! Recruté? n°2: Comment gérer son image...par LEXPRESS


Googlé! Recruté? n°3: Comment gérer les...par LEXPRESS

Interview avec Murielle Mayot, Credit Manager

Image
Bonjour Murielle, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Tout d’abord, je tenais à te remercier pour la possibilité que tu m’offres de parler de mon métier.

Je suis Credit Manager et passionnée par mon métier de funambule entre la finance et le commerce.

Je suis d’un naturel curieux, déterminée et soucieuse de qualité, je suis surtout quelqu’un de souple et adaptable, qualités qui me semblent essentielles pour ce métier.

Tu es spécialiste du credit management, quels sont tes domaines spécifiques d'intervention ? Qu'est-ce qui te différencie d'un profil classique sur ce créneau ?

La fonction de Credit Management est incontournable pour générer du cash dans une entreprise et donc pour accroître le BFR et les perspectives de croissance d’une entreprise, en période de crise comme en période d’accroissement d’activité.

J’ai une expertise de ce métier au sein de PME du secteur de la distribution, ce qui me permet d’optimiser la gestion du cash de manière transverse dans l’en…