Pages

mardi 10 mai 2011

Interview avec Murielle Mayot, Credit Manager

Bonjour Murielle, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Tout d’abord, je tenais à te remercier pour la possibilité que tu m’offres de parler de mon métier.

Je suis Credit Manager et passionnée par mon métier de funambule entre la finance et le commerce.

Je suis d’un naturel curieux, déterminée et soucieuse de qualité, je suis surtout quelqu’un de souple et adaptable, qualités qui me semblent essentielles pour ce métier.

Tu es spécialiste du credit management, quels sont tes domaines spécifiques d'intervention ? Qu'est-ce qui te différencie d'un profil classique sur ce créneau ?

La fonction de Credit Management est incontournable pour générer du cash dans une entreprise et donc pour accroître le BFR et les perspectives de croissance d’une entreprise, en période de crise comme en période d’accroissement d’activité.

J’ai une expertise de ce métier au sein de PME du secteur de la distribution, ce qui me permet d’optimiser la gestion du cash de manière transverse dans l’entreprise, des CGV aux modalités de prise de commande jusqu’à la facturation et de limiter ainsi le risque de litiges et recouvrement induis.

Je suis particulièrement attaché à la prévention du risque client et du recouvrement. En effet, une bonne analyse en amont du risque client (basée sur l’analyse de la situation financière du client et de son potentiel commercial) et du circuit interne de la gestion clients sont les deux meilleurs atouts pour minimiser le recouvrement amiable et contentieux, qui peut entraîner la perte du client.

La bonne maîtrise du fonctionnement interne de l’entreprise et de la politique commerciale de l’entreprise me permet de définir le risque client tout en conciliant les enjeux financiers et commerciaux de l’entreprise. Je pense qu’il est important pour une entreprise de garder la maîtrise de sa relation client, plutôt que d’externaliser la gestion de son poste client.

Tu es aussi auteure d'un blog sur la même thématique. Que t'apporte-t-il aujourd'hui ? Quels conseils donnerais-tu aux autres candidats ?


J’ai crée ce blog à l’origine afin de faire connaître le métier de Credit Manager car je me suis rendu compte que ce terme était encore largement méconnu. De plus, je voulais créer un lieu source d’informations et un lieu d’échanges pour les Credit Managers, ceci évidemment afin de permettre de mutualiser nos connaissances, pour les membres de l’AFDCC (association de référence pour notre métier dont le site est en cours d’évolution) et les non-membres.

Ce blog m’a permis aussi de créer un bon réseau métier et d’échanger avec beaucoup de Credit Managers, sur tout le territoire et à l’étranger aussi. Il me permet de pouvoir rester en phase avec les enjeux de mon métier, et ainsi de valoriser ma crédibilité professionnelle.

Les recruteurs de ce métier font référence régulièrement à ce blog lors de nos entretiens, ce qui est évidemment un plus dans mes recherches.

Même si certains candidats me posent régulièrement ce genre de question, je laisse le soin aux professionnels du recrutement de donner des conseils aux autres candidats. Pour ce qui est des Credit Managers, je confirme que plus de 80 % des offres sont sur Paris et que vouloir trouver ce genre d’opportunité en province est un vrai parcours du combattant auquel il vaut mieux être bien préparé !

Aujourd'hui, quelles tendances vois-tu émerger dans le crédit management ? Quels avantages pour les entreprises ?

Notre métier est en pleine évolution, il reste encore parfois avec une dimension purement curative mais je suis intimement persuadée qu’au contraire les missions du Credit Managers vont être de plus en plus élargis et transverses au sein des entreprises.

Le travail à la sécurisation et au développement du chiffre d'affaires, ainsi qu’à l’accroissement de sa rentabilité dans le cadre de la politique financière globale de son entreprise.

Il joue en quelque sorte le rôle de régulateur entre les intérêts commerciaux et les exigences financières. Le credit management s’est imposé comme une fonction essentielle dans toutes les entreprises soucieuses de rentabilité et de pérennité. Sa contribution est stratégique pour l’entreprise car elle augmente ses propres capacités de financement et de développement.

Après se pose perpétuellement la question du développement du métier au sein du tissu de PME. Il semble que malgré la conjoncture et les atouts indéniables que permettrait la création de ce genre de poste pour les PME, elles préfèrent externaliser cette fonction.

Je pense que c’est aussi dû à un manque d’information et à la souplesse que leur offrent les prestataires externes. Mais n’est-ce pas une vision à court terme du développement d’une entreprise ?

Quelles sont tes présences web ?

Je suis présente sur viadéo, linkedin et twitter, que j’apprécie tout particulièrement pour la faciliter qu’il offre d’accéder à tout un ensemble d’informations par ma timeline et par mots-clé.

Comme pour tous réseaux sociaux, il me semble aussi important de passer du virtuel au réel et c’est ce que j’essaye de faire le plus souvent possible.

Merci à toi Murielle !

Aucun commentaire: