Pages

vendredi 27 mai 2011

Quelles re-définitions de la richesse et de sa création ?

L'excellent site LesAffaires.com fait référence au Rapport Stiglitz et aux différentes suggestions d'indice. Le PIB prend en compte la production de richesses avant tout et financiarise les évaluations. Or, comme nous le savons bien, une croissance économique importante ne correspond pas toujours au niveau de bien-être des personnes.

Le PIB a donc ses limites et l'IVM (Indice Vivre Mieux) se veut être plus représentatif des différentes réalités sous-jacentes; voir le site BetterLifeIndex.

En voici quelques retours par exemple :

- France
- Canada
- Royaume-Uni
- Etats-Unis

Si l'on replace tout ceci dans une dynamique plus microéconomique, il y a un rapprochement certain avec les indicateurs de mesure en entreprise. C'est pour cela que les initiatives en Responsabilité Sociale (RSE) sont tout aussi essentielles. Faire du profit ne suffit pas.

Ce n'est pas simplement une question technique ou d'apparence, mais un véritable changement progressif d'état d'esprit, de la gouvernance et une perception autre de la richesse... et surtout comment elle est produite.

(crédit photo)

Aucun commentaire: