Pages

lundi 13 juin 2011

Connaissez-vous le MBWA ?

Tom Peters est un autre auteur que je suis avec grande attention. Ses livres sont des concentrés de punchlines. Au début, cela peut sembler déroutant et peu organisé (comme pour le livre Re-Imagine). Mais au fond, lire un Tom Peters revient à prendre un élément, y réfléchir et à l'expérimenter, d'en prendre un autre plus tard etc...

Son dernier livre "Little Big Things" est un chef d'oeuvre car il aborde plusieurs points du fonctionnement en entreprise, avec plusieurs conseils gagnants pour les individus également.

D'ailleurs pour ce dernier ouvrage, il avait initié une série de courtes vidéos (sur YouTube) pour reprendre chacune des idées-clés. En voici une ci-dessous, sur ce qu'il appelle le MBWA (Managing By Wandering Around). Il met en relief le fait de ne pas se laisser emprisonner dans son bureau, accroché au téléphone ou devant son tableau de bord.



Rien de neuf me direz-vous. Un simple acronyme de plus. Cependant, il reste essentiel de revenir sur ce point-ci, celui d'encourager les managers à passer du temps hors du bureau. Cela peut être l'occasion de découvrir de nouvelles problématiques, d'en connaître plus sur des problématiques déjà identifiées, de nourrir sa créativité et de développer la proximité.

Le billet d'hier traitait du zoom et du management dans un contexte de travail à distance. Rechercher de la proximité dans la distance, dans la mesure du possible, est tout autant valable. Et encore une fois, cette habitude alimente l'expérience-collaborateur.

A présent, approfondissons ce concept en l'associant aux personnes, notamment pour le développement de leur carrière, pour les candidats, etc...

Il est difficile d'évoluer, d'en apprendre plus et de se connecter aux personnes, en restant coincé dans sa pièce et en se coupant du monde. Ce qui est géré ici, ce serait l'employabilité par exemple. Le but est d'avoir une vraie prise en main à ce niveau-là ! Prendre le temps de "se promener" dans les bons endroits, et en faire une habitude, peut être intéressant.

(crédit photo)

1 commentaire:

Marie-Pierre Fleury a dit…

Cet article est très juste.
Nous avons tous un jour ou plusieurs fois ;-) vécu la difficulté à s'extraire de nos dossiers, nos équipes, notre quotidien pour visiter, rencontrer, échanger et en revenant nous avons constaté les apports de cette prise de recul, de ces nouveaux contacts etc. un véritable enrichissement et un bien-être réellement ressenti et souvent plus d'efficacité, de motivation et d'énergie au retour. Merci Lilian pour la mention de ce livre qui semble nous faire expérimenter une autre forme de sérendipité !!