Pages

mercredi 24 août 2011

Les salariés actualisent leur profil professionnel : est-ce le signe d'un départ à venir ?

Profils Linkedin, Viadeo, DoYouBuzz ou autres, avec plus de détails dans les expériences professionnelles. Accélération des connexions. Recommandations en rafale de collègues. L'un de ces signes annonce :

- une simple actualisation ?
- une action collective et tactique sur les médias sociaux ?
- un début de recherche d'opportunités professionnelles autres ?

Difficile de se positionner, de trancher. La faible rétention des salariés que rencontrent certaines entreprises peut-elle être visible online ? En tapant le nom de l'entreprise dans la boîte de recherche, ces mouvements sont-ils identifiés pour d'autres profils ? S'agit-il des mêmes postes, d'une même équipe ? Quel est le rythme des départs ?

Nous en venons au point crucial qu'est la relation. Quelle expérience interne est offerte ? Quelle évaluation en fait chacun des salariés ?

Une actualisation de profils est quelque chose de positif car elle démontre une certaine forme de professionnalisme (présentation personnelle), une maîtrise technique (utile pour ceux dont l'usage des médias sociaux est important dans leur métier), un état d'esprit "Réseau".

D'un autre côté, une actualisation donne plus d'éléments aux employeurs concurrents. Ils peuvent s'en servir pour ajuster leur Proposition de Valeur Employeur, notamment pour le contenu des postes. Aussi, selon les rôles mis en relief, cela peut rendre le salarié "chassable".

Dans toute cette réflexion, on remarque tout de même qu'il est question de stratégie relationnelle de départ et de performance de la Proposition de Valeur Employeur.

Se mettre en "mode réactif" est toujours plus intéressant que de se mettre en "mode passif". Au fil du temps, et selon le degré de maturité, il est important d'injecter plus de proactivité.

Côté salariés, s'il s'agit d'actualisation de profils en préparation d'un départ, il est quasiment trop tard. Toute la question de la rétention est bien STRATÉGIQUE et doit être pensée très largement avant.

La force de rétention se construit dès la phase d'attraction (avant d'entrer dans l'entreprise) et la phase d'intégration (90-120 premiers jours). Elle doit surtout être régulièrement mesurée et continuellement en développement.

(crédit photo)

1 commentaire:

Jerome Perret a dit…

Bjr Lilian,
je réponds non à ta question…
Bcp d’utilisateurs des réseaux sociaux mettent à jour leur profil ne serait-ce que pour informer leurs relations d’un changement de poste.
La question se pose peut être d’avantage sur les sites comme le nôtre qui permettent à l’utilisateur de donner son statut : En poste, en veille, en recherche active etc.