Pages

mercredi 26 octobre 2011

Apport des médias sociaux, changement et pièges du copier-coller

Le web d'aujourd'hui est riche en contenu. D'ailleurs, le magazine Fast Company parle de cette importance encore très actuelle de ce que nous créons et/ou partageons.

Tout ce flow d'informations permet aussi de rester connectés aux mouvements internationaux dans les détails, de faire de l'auto-apprentissage et de professionnellement évoluer.

Que se passe-t-il lorsque l'on souhaite mettre de nouvelles choses en place dans son entreprise ? Ou tout simplement, vendre des services innovants ?

Les réticences au changement sont vécues avec plus ou moins d'intensité. Devant l'enthousiasme de porter une idée "géniale", la réalité est ce qu'elle est. Il va falloir retrousser les manches et avancer avec le vent de face 

La mesure, la patience et la créativité sont trois éléments cruciaux car il s'agit d'un marathon à courir. Les choses ne vont pas aussi vite que l'on souhaite et cela peut créer de la frustration chez les salariés "dynamiques".

Faire des séries de petites courses (non consommatrices de grandes ressources), permet de réorienter les trajectoires lorsqu'il l'est nécessaire, et de très graduellement se rapprocher du but final.

Dans cette métaphore sportive, à ajouter qu'il s'agit de faire SES petites courses (en fonction de ses capacités, de celles de son entreprise, des ressources disponibles et des particularités organisationnelles).

Peu importe les success stories et les "how to" que l'on trouve sur le web ou offline. Il existe des pratiques gagnantes communes et de nombreuses pratiques gagnantes singulières à découvrir. 


(crédit photo)

Aucun commentaire: