Pages

samedi 22 octobre 2011

Est-il intéressant de créer un groupe interne d'anciens salariés ?

Socialcast, Podio, Yammer, etc... voici quelques exemples rapides de plateformes dont on entend souvent parler. Certaines entreprises ont réussi à en faire leur usage quotidien, à petite ou à grande échelle. A présent, que se passe-t-il lorsqu'un salarié quitte l'entreprise ? La relation est-elle finie ?

La discussion est toujours possible via Linkedin, Twitter (si comptes créés), lors de conférences, de tweetups par exemple.

Une chose certaine : l'ancien salarié dispose d'une perception plus affinée de la culture d'entreprise et de l'interne de l'entreprise. Il est à même d'alimenter un bouche-à-oreille positif comme négatif, selon l'expérience vécue et son opinion personnelle.

Il peut paraîre utopique de créer un groupe d'alumni pour 100% des partants.

Pour les anciens salariés et employeurs qui le souhaitent mutuellement, poursuivre la discussion en mode interne peut être une manière de garder le lien.

Aujourd'hui, pour certains métiers, un changement d'entreprise (sur la base d'une rupture positive) marque moins une fin d'échange mais plus une transition. C'est le cas pour l'ancien salarié :

- qui prend quelques missions en freelance avec son ancien employeur
- qui crée une société et qui a son ancien employeur comme client effectif
- qui passe dans une société dont l'activité est complémentaire à celle de son ancien employeur (et où des synergies sont possibles)
- qui peut faire appel à son réseau pour des recrutements
- qui repartira finalement dans l'entreprise
- qui souhaite rester en contact avec des anciens collègues et rester informé des apéros, tweetups ou autres rendez-vous "décontract"

(crédit photo)


1 commentaire:

nicolas andre a dit…

Bonjour,

Je pense qu'il est toujours intéressant de créer ce type de réseau, la question est de savoir dans quel but. Mais il peut permettre à l'entreprise de mieux connaître les raisons de départ, garder contact avec d'anciens experts, qui pourront être sollicités sur des missions particulières, avec l'avantage de connaître les outils et la culture de l'entreprise.
Bien évidemment le côté networking est non négligeable, même si j'y crois moyennement. Je crois plus en la relation avec un ex-employeur sur des bases saines, et d'échanges.
Quelques exemples:
http://www.clubexalten.com/
http://www.clubexpwc.com/
http://www.pwc.fr/les_anciens_pwc.html

Qu'en pensez-vous? A bientôt,

Nicolas