Pages

jeudi 13 octobre 2011

#WeirdDomino : Lire un Godin

Parmi ses détracteurs, et heureusement qu'il en existe (preuve que le cocotier est remué), l'un des arguments qui revient le plus souvent est que Seth Godin tient quelques fois des propos évidents.

A ceci je répondrais, évident pour qui ?

Il est clair que si l'on a développé un cocktail de connaissances pointues en marketing, certains passages peuvent servir de rappel. Aujourd'hui, l'auteur a développé une vision un peu plus en lien avec le développement personnel, la finalité du travail, soit une vue autre, différente et (je trouve) enrichie.

Cela pose plusieurs questions lorsqu'on lit des livres (ou lorsqu'on lit tout court). Le fais-je pour acquérir des connaissances nouvelles ? Dans ce cas, les jolis et très copieux manuels académiques sont là pour cela. Le fais-je pour avoir des informations spécifiques sur un sujet de niche ? Ou bien encore, le fais-je pour explorer une nouvelle vision des choses ? Pour avoir un coup de boost et plus d'entrain dans les prises d'action ?

Pour ma part, lire un Godin ou tout autre type d'essais correspond aux deux dernières suggestions. Explorer une nouvelle vision et retrouver du peps.

Pour ce dernier point, la narration d'histoires fait partie des éléments qui caractérisent le style de l'auteur. Vision des choses singulière. Narration d'histoires singulières.

Voilà un exemple de motivation pour lire un Godin. Et c'est à travers ces histoires que l'on se projette et que l'on trouve (en partie) des sources d'énergie pour... passer à l'action et être le (la) démarreur(reuse). La prise d'initiative est un levier parmi d'autres pour progresser.

A ce jeu-ci, çà passe très bien ou pas du tout.  

Bizzare pour certains, exceptionnel pour d'autres.

L'un des autres points est l'edgecrafting, l'absence de compromis et le service aux personnes embrassant ces singularités de la vision et des histoires narrées.

Au plaisir de parler d'un de ses livres autour d'un café :) Weird ?



(crédit photo)

Aucun commentaire: