Pages

vendredi 23 décembre 2011

Responsabilisation des salariés, médias sociaux et amplification des voix

Quelles sont les personnes les plus influentes sur l'image de l'entreprise ?

Le PDG ? Son bras droit ? Il est vrai qu'une faille d'une personne du "top management" peut être une source de bad buzz, de crise à gérer.

Nous pouvons prendre pour exemple l'affaire Enron, de Worldcom, les différents délits d'initié.

Les entreprises concernées en prennent un coup sur le plan médiatique, mais aussi boursier et de la motivation des salariés.

Aujourd'hui, à une époque très Facebook, Youtube ou autres, qui possède une influence réelle et importante sur l'image de l'entreprise ? Tous.
On assiste à une distribution de l'influence et à une responsabilisation plus poussée des salariés.


La société FedEx en a fait les frais récemment, avec un livreur qui s'est contenté de "balancer" un colis au dessus du portail du client.

Pour quelles raisons particulières ?

En tout cas, la vidéo a été vue plus de 5 millions de fois sur YouTube avec des commentaires peu élogieux.

Cela prouve une nouvelle fois que la voix du client s'amplifie en passant par les médias sociaux.

Un des Vice-President de FedEx a posté une vidéo en réaction à la faute du salarié :


Deux autres cas de salarié pris en action : pour FedEx et ensuite UPS...



Plusieurs questions se posent :

- Transparence rime-t-il avec surveillance ?
- où se situe l'excès de surveillance ?
- les médias sociaux encouragent-ils finalement de hausser la qualité des services et des comportements ?
- tend-on vers une société perfectionniste ?
- est-ce juste un reflet brut d'une réalité qui ne date pas d'hier ?
- cela correspond-il à des erreurs de recrutement ?
- cela exprime-t-il une déconnexion, un malaise, entre les équipes terrain et le management ?

Aucun commentaire: