Pages

dimanche 15 janvier 2012

Comment les médias sociaux affectent-ils nos cerveaux ?

Buzzom.com partage une infographie tout à fait intéressante sur la manière dont les médias sociaux affectent nos cerveaux. De nombreux points évoqués ne sont pas nouveaux, tels que le multitasking, l'impatience et le raccourcissement de la durée d'attention.

Ce qui étonne, c'est le passage d'une durée moyenne d'attention de 12 minutes à 5 secondes en 10 ans; à mettre en lien avec l'essor des médias sociaux et l'explosion des volumes d'information.

Ce raccourcissement du temps d'attention aurait un effet négatif sur la mémoire et la concentration.

D'autres insights viennent compléter cette vue panoramique sur le sujet, et pointent du doigt la problématique sensible de l'addiction aux médias sociaux. A quel moment sommes-nous en zone rouge ? Quand sommes-nous dans le raisonnable ?

Les moments lite, et le plus offline possible, donnent la possibilité de respirer et de s'éloigner des écrans. L'organisation-même, les charges de travail aussi des cibles cohérentes pour aller dans le sens d'une consommation et d'une utilisation moins volumineuse de médias sociaux.

Sans doute, deux éléments de réponse...


3 commentaires:

Christophe BENOIT a dit…

J'ai lu "Internet rend il bête" de Nicholas Carr et il dit la même chose.
Le cerveau se recable en fonction des activités qui lui sont soumises. Il y a du bon mais aussi du très mauvais...

percherie a dit…

Pratiquant les communications via internet depuis 99 avec de gros volume j'ai également remarqué ce défaut d'attention.

Je me détache très rapidement d'une conversation qui ne m’intéresse pas vraiment. Est le temps qui passe ou les méthodes de traitement de l'information qui ont frappées ?

Sebastien Martin a dit…

Bonjour
Nous avons choisi ce billet pour faire partie de notre édition Replay #Emplois & #Formation.
http://interim.over-blog.com/article-replay-emploi-formation-20-billets-remarquables-99094818.html

Nous avons hâte de lire des billets aussi intéressants.
Bravo !