Pages

lundi 6 février 2012

L'état d'esprit high-tech appliqué à la carrière : concevoir, lancer et ajuster

Le blog officiel du livre "Start Up Of You" à venir, a un passage sur Kodak et l'argument selon lequel l'entreprise se serait perdue dans le perfectionnisme. La suggestion principale contenue dans le billet est la compréhension et l'adoption d'une approche plus agile.

Que se passe-t-il pour les personnes qui souhaitent développer leurs carrières ? Au-delà des expériences professionnelles, des formations, des diplômes, de la personnalité et des centres d'intérêt mis en avant, il y a tout simplement la "promesse candidat". Dans cette dernière, réside le "Pourquoi collaborer avec moi plutôt qu'une autre personne ?" et le modèle d'approche des challenges liés aux rôles correspondants.

Que ce soit pour une activité salariée classique ou une activité indépendante, le modèle d'approche est une composante du positionnement. S'il est basé sur une vision générique et des process faciles à reprendre, il n'y a pas d'avantage créé. Comment y parvenir ?

1. Sélectionner le contexte. Votre modèle se doit d'être spécifique et suffisamment focalisé. C'est pour cette raison qu'il est important de choisir un contexte précis dans lequel vous proposez d'activer vos capacités, de remplir votre promesse. Le contexte va servir de périmètre et devrait répondre à une attente; d'où l'importance des échanges classiques souvent remplis d'insights.

2. Concevoir le modèle d'approche. Pour faire face à un challenge, une méthodologie permet d'aborder les choses avec des séquences-clés ayant pour but de progresser vers des solutions viables. Si vous êtes embauché pour du développement de communautés et avec pour objectif de maximiser les prises de parole en public, votre modèle d'approche sera différent pour des objectifs autres (des contextes autres). Le but est donc de partir sur une base, un squelette que vous habillerez au fur et à mesure des interactions, des inspirations.

3. S'appuyer sur son blog. Si vous avez un blog, c'est sûrement parce que vous avez choisi d'avoir un terrain d'expression libre et direct. Il peut avoir une dominante "recherche" ou "génération d'idées". Dans ce dernier cas, si l'on reprend le principe de la timeline, les idées et les contenus viennent souvent de manière non-linéaire.

Garder un wiki, un google docs ou tout simplement une page de bloc-notes pour développer son modèle est un atout.

En effet, nous avons le choix entre laisser le désordre créatif tel quel et organiser le désordre pour y intégrer des éléments susceptibles de faire évoluer son modèle.

Aucun commentaire: