Pages

mercredi 22 février 2012

Marketing employeur : le risque du jeu à somme nulle

Un ensemble de nouvelles compétences gravitant autour des médias sociaux sont activement discutées. Comment utiliser Linkedin, Facebook, Twitter, Google+ (le fameux top 4) ? Et aujourd'hui, nous parlons même de Pinterest comme étant un canal potentiel supplémentaire. D'ailleurs, pour ce dernier, Andy Headworth attire l'attention sur la nécessité d'expérimenter et d'y aller si seulement les candidats ciblés y sont.

Bien en amont de cette réflexion sur le jeu de présences, demeure la question de la qualité de vie au travail, de l'expérience en interne. Les salariés restent les meilleurs ambassadeurs de l'entreprise, et comme l'a très récemment mentionné Julien Cotte lors d'un interview pour L'Atelier BNP Paribas, ils ne parleront de leur entreprise que s'ils en sont fiers.

Il y aurait ainsi un risque de jeu à somme nulle, dans le cas où l'on a de jolis contenus, de la créa à craquer, mais aussi (et hélas) une expérience-salarié plus ou moins négative, avec des départs/démissions en série.


Egalement, vous trouverez un article publié sur le blog de la société Crexia basée au UK (créatrice et organisatrice de la Social Recruiting Conference), où j'ai essayé de mettre en avant quelques éléments préparatoires.

Aucun commentaire: