Pages

mercredi 28 mars 2012

10 contre-exemples de management des talents (+3)

Sur ERE.Net le célèbre site dédié à la veille sur les pratiques innovantes de recrutement, Jon Bartos partage 10 exemples d'erreur lorsqu'on traite la question des talents. Ces points évoqués ont un impact sur la performance-même de l'entreprise. Les voici :

1. Ne pas avoir réussi à recruter des "A" players
2. Proposer des niveaux de rémunération en-dessous de ceux du marché
3. Conserver un process de recrutement long et fastidieux
4. Embaucher des personnes parce qu'ils maîtrisent les techniques d'entretien
5. Un manque de clarté et de visibilité sur les opportunités de développement professionnel (si embauche ok)
6. Un manque de partenaires externes (surtout pour les profils spécifiques) et de diversification des canaux pour atteindre les candidats
7. Ne plus planifier d'entretiens lorsque les places sont prises
8. Garder les employés les moins performants
9. Le manque de formation et de programmes de développement professionnel
10. L'absence de système de pilotage de la performance

On voit bien ici que le sens que l'on donne au mot 'talent' ajoute une coloration aux actions entreprises. Une définition plus ouverte et plus humaine, est sans doute plus intéressante à aborder. Par exemple, au lieu de dire ne vouloir recruter que des "A" players, on pourrait tout simplement se focaliser sur le recrutement de personnes plus intelligentes que soi (ou challengeantes, avec des compétences transférables validées et utiles).

Un focus trop important sur les "A" players peut décourager les autres membres d'une même équipe, créer un déficit de reconnaissance et effacer le sens de la performance collective. 

Il existe également un lien étroit entre l'item 8 et l'item 9. En effet, dans un souci de développement professionnel de la personne, la part du management réside dans l'accompagnement personnalisé pour justement gagner en productivité.


A la liste des 10 contre-exemples, j'en rajouterais trois autres : 

11. "Rester enfermé dans son bureau & éviter d'aller sur le terrain". Derrière les chiffres et l'hyper rationalité, il existe des femmes et des hommes, ainsi que des subtilités terrain à approcher. Aller sur le terrain et retrousser les manches, est aussi une manière de se mettre au même niveau, pour mieux écouter et exercer son leadership autrement.
12. "Ne pas faire confiance aux personnes, les infantiliser et les considérer comme des commodités". Le but est, en partie, de concevoir un environnement de travail stimulant. Il est clair que le micromanagement n'aura pas d'effets positifs sur la santé relationnelle.
13. "Oublier de dire Merci". La reconnaissance ne se limite guère à des bonus, des commissions ou autres formes financières. Simplement dire merci, de manière régulière et sincère, peut devenir une source de motivation importante.

Aucun commentaire: