Pages

mercredi 14 mars 2012

Emploi & carrières : quelle place pour les rêves ?

                                                                        (crédit photo)

Le matching le plus cohérent, entre culture, compétences candidat et compétences pour le rôle, est recherché. On y réduirait les risques et on agirait de la manière la plus rationnelle. De plus, les enjeux en compétitivité influencent les entreprises dans leur manière de percevoir les priorités, les urgences, pour aller vite tout de suite.

Ci-dessus, la représentation classique du sweetspot (côté pro) pour l'emploi mais aussi pour l'entrepreneuriat.

La position idéale serait ainsi de faire ce que l'on aime, d'être bien payé et de jouer sur ses points forts...

Quelques fois, les dits points forts ne correspondent qu'à un % d'atouts actionnés jusqu'ici (zone visible de l'iceberg), et on se retrouve à rester dans sa zone de confort (la plupart du temps), en donnant une trop forte place au passé. Et si cette partie-là était modulable, étirable ?

Et si l'on se mettait à rêver ? A rêver juste ?

En tendant vers un futur plausible, en fonction du background de départ (car on ne part pas de rien !), du temps disponible pour développer de nouveaux atouts par exemple. En révélant de nouveaux points forts, en mettant en relief des atouts existants mais peu visibles jusqu'ici (zone cachée de l'iceberg).

Le sweetspot est non figé, en redéfinition régulière.

Par ailleurs, les challenges (disruptifs) qui apparaîtront au cours de cette année 2012, en 2013 et au-delà, amèneront à l'acquisition de nouvelles compétences pour être au rendez-vous.

Par exemple, l'environnement technologique a joué un rôle important ces 7 dernières années, avec notamment les médias sociaux (pour ne citer qu'une force). Hier, nous parlions et discutions sur les éventuels usages pour le marketing, aujourd'hui nous parlons de plus en plus d'autres fonctions telles que les RH; soit une progression visible par frontière et une diffusion graduelle.

On peut revenir encore plus loin, avec l'apparition de l'Internet.

Aucun commentaire: