Pages

mercredi 4 avril 2012

Le Google Museum Art Project: un lien entre la mémétique et la marque employeur

Le Google Museum Art Project à la Maison Blanche. Voilà une opération intéressante qui inspire le bouche-à-oreille, et aussi une progression vers une nouvelle frontière (l'indoor) pour l'équipe Maps/StreetView (les rues classiques représentant le coeur, le point de départ). La couverture médiatique autour de ce projet procure un sentiment de fierté à l'équipe Maps/StreetView mais aux autres employés également.

Le rôle des médias sociaux est également intéressant à observer. La facilitation est maintenue, et change la donne dans ce qu'on pourrait appeler la "production d'empreintes créatives & visibles" (ou encore production de mèmes) générée par les employés-mêmes; celles qui mettent en avant un produit, un service ou tout simplement les valeurs que défend une entreprise, certains aspects de sa culture, etc... En effet, via la facilitation s'en suit une amplification de la visibilité de l'empreinte. Au-delà de la presse et des conversations offline, l'empreinte visible se transmet de personne en personne (plus ou moins "influente"), de groupe en groupe via les médias sociaux (jusqu'aux trending topics pour les plus discutés).

La constitution d'une équipe (souple et "libérée") ad hoc (ou l'adoption à une plus large échelle) pour un "Meme Project" peut être une idée d'activité régulière en interne, et communicable vers l'externe (via du texte, de la vidéo ou de la photo).


Au fond, c'est le mécanisme similaire que l'on trouve chez Facebook avec l'un des derniers hackathons par exemple (space hackathon). Le hacking est une manière parmi d'autres de gagner de la traction.

Cela dit, il s'agit d'un aspect parmi d'autres (avec un potentiel de visibilité et d'attractivité) et ne garantit pas tout...

(crédit photo)

Aucun commentaire: