Pages

lundi 16 avril 2012

L'émotionnel et la quête du sens dans la vie quotidienne d'entreprise


Les derniers jours ont été riches en émotions, en conversations et en apprentissages. Le 3ème Startup Weeekend Lyon (#swlyon) avait lieu ces 13, 14 & 15 Avril à l'ECAM Lyon. Plusieurs éléments et parallèles intéressants à opérer pour la vie en entreprise, ainsi que les thématiques que nous traitons. Trois points que je souhaiterais aborder ici :

- les échanges avec les autres co-organisateurs et le patron de LDLC.com
- l'intervention de Thierry Boiron, Président des Laboratoires Boiron
- la motivation et le Startup Weekend

Les échanges avec le patron de LDLC.com

Gommons le mot "évènementiel" et remplaçons-le par "rencontre" ou encore "plateforme de conversation". Une discussion en face-à-face sur 1 minute est autant un évènement qu'une conférence de 60 minutes !

Nous avons abordé plusieurs sujets avec les autres co-organisateurs, tels que le milliard sorti par Facebook pour avoir Instagram, ou encore la phase post-IPO de Facebook (après l'entrée en bourse prochaine). En effet, une fois que pas mal de salariés seront en situation d'indépendance financière, comment les maintenir motivés ? Comment faire en sorte que le confort n’inhibe l'entrain et la force d'innovation ? Cela va-t-il se solder par des départs massifs, où les plus entrepreneuriaux se lanceraient à leur tour ?

Cela pose la limite de la motivation externe par l'argent. Bien sûr, la reconnaissance financière (cohérente et raisonnable) est importante. Cela dit, sur le long terme, la motivation intrinsèque reste l'élément central, pour ne pas avoir des salariés "riches/aisés" mais "tristes/peu heureux" au travail. Les arguments de Dan Pink demeurent très intéressants à parcourir, à re-visiter. Trois facteurs-clés :

- l'autonomie
- l'affinement de l'expertise
- le sens (!)

En effet, faire du profit pour faire du profit est justement dépourvu de sens. Umair Haque, auteur et un des bloggueurs pour la Harvard Business, parle même d'économie de l'illusion pour reprendre la logique du "profit pour le profit".

Il est vrai que les attaques concurrentielles se font en nombre, et que des acteurs agiles développent des idées novatrices. Comment maintenir une place première pour le sens, et sur le long terme ?

L'intervention de Thierry Boiron


Second entrepreneur lyonnais à prendre la parole, Thierry Boiron. Son intervention très imagée du "Pack Aventure", a été l'occasion de pointer du doigt l'importance de l'humain. Tout simplement. Mais cependant, si complexe à mettre en oeuvre.

La société actuelle nous demande d'en faire toujours plus en trop peu de temps (source de souffrance).

Il a également mis l'accent sur l'importance du sens, de l'orientation, pour la direction d'entreprise. Plusieurs points :

- son discours s'est très largement développé autour des "soft skills" telles que les capacités à communiquer avec efficacité, à créer du lien, à écouter
- une forte insistance sur l'importance de l'intuition dans la prise de décision (il n'y a pas d'über-stratégie mais plusieurs possibilités) et l'exécution
- la résilience (capacité à développer !) sur le plan humain comme sur le plan collectif; analyse des échecs et "apprentissage"
- savoir lâcher prise et s'adapter avec souplesse
- vivre l'instant présent ! (autrement dit, ne pas trop se poser de questions)

La motivation & le Startup Weekend

Un grand MERCI à Pascale, Pauline, Laura, Philippe, Henri, Jérôme, Etienne & Rémi avec qui nous avons co-organisé cette 3ème édition, mais aussi à l'ECAM Lyon, aux participants, aux mentors et au jury ! Nous y revenons encore... au sens et à la motivation intrinsèque. Et à la liberté.

Les Startup Weekends sont certes des évènements internationaux mais il est également important de composer avec les spécificités locales de chaque ville organisatrice. Les règles du jeu sont connues et l'action est délimitée dans le temps (54 heures). Un aspect est important à prendre en compte : la liberté.

Les ingrédients en place ? Le côté stimulant du challenge, la liberté sur la mise en oeuvre côté organisateurs (communication, organisation logistique, recherche de sponsors, activation des réseaux, etc...) et participants aussi, la connaissance précise des contraintes et de l'output, tout ceci combiné à des personnes disposant de "soft skills" développés.

Aucun gain financier mais une "motivation intrinsèque" très importante ! Via Twitter, nous avons été informé qu'un Mega Startup Weekend Bay se déroulait en même temps (#SWBayMega). Le sentiment d'être connectés et les partages de photos, de message, etc..  (soit d'émotions) viennent amplifier le tout.

Des insights intéressants à exploiter côté entreprises...

Aucun commentaire: