Pages

lundi 21 mai 2012

Le sens de la diplomatie, l'une des compétences relationnelles les plus importantes

Dans les projets les plus techniques comme les moins, les compétences techniques interviennent pour une réalisation des tâches et que la mécanique tourne. Chacun joue sur ses atouts et met sa valeur ajoutée en avant.

Lors de la préparation, l'activation et le développement de projet, tout n'est pas rose et il faut gérer les décalages comme les contextes délicats.

Face aux échéances, aux enjeux, le stress est là et chacun des membres de l'équipe projet le vit à sa manière. Chacun compose avec son vécu et ses contraintes pour faire face à la situation, et la gérer au mieux.

C'est là où il serait intéressant de placer le sens de la diplomatie comme compétence relationnelle (soft skill) à valoriser. Que ce soit pour une relation verticale (avec un ou plusieurs supérieurs hiérachiques), horizontale (avec un ou plusieurs pairs) ou transversale.

Un manque de diplomatie se traduit par une démotivation chez le ou les interlocuteurs, un découragement ou une forte baisse d'estime.

Un manque de diplomatie empêche d'aller dans le sens d'une solidité relationnelle et de prises de position constructives pour faire progresser l'ensemble.

Diplomatie rime avec respect et pérennité des relations.

Il se traduit dans le langage corporel, verbal ou virtuel.

Il laisse passer une forme d'aggressivité passive ou plus intense. D'ailleurs, avec l'usage des médias sociaux (pour l'interne comme pour l'externe), on en vient à une plus grande part de cette partie virtuelle; l'email et la messagerie instantanée étant deux illustrations courantes et très concrètes.

Il est toujours intéressant d'être excellent dans son domaine, d'avoir un niveau de dextérité élevé. Cependant, sans le sens de la diplomatie (et d'autres compétences relationnelles encore), ces compétences techniques ne sont pleinement valorisées.

Ici, nous parlons de projet mais nous pouvons étirer la variable temps en raisonnant en termes de carrières.

1 commentaire:

Chris a dit…

-

Le sens de la diplomatie n'est pas, à mon avis, une compétence relationnelle importante dans une startup, ni ailleurs d'ailleurs.

C'est le leadership qui compte pour avancer. Le "Qui m'aime me suive" et qui ne m'aime pas va voir ailleurs.

Où alors la diplomatie au sens "Talleyrand" du terme. Aller à grande vitesse vers le résultat en proposant un compromis acceptable pour l'autre partie.

"Un manque de diplomatie se traduit par une démotivation" ?? Je ne crois pas. C'est un manque de conviction et de leadership qui se traduit par une démotivation.

Il vaut mieux échouer fréquemment, et se relever rapidement par une confrontation rapide avec la réalité, que de parvenir après beaucoup d'efforts à un résultat chèvre/chou qui capotera plus tard.

-