Pages

dimanche 31 mars 2013

Le job est sympa. Le salaire aussi !

Il peut arriver que l'on soit soumis à la réalisation d'un choix entre deux propositions majeures par exemple. Ces deux phrases citées dans le titre du billet font partie d'une erreur d'appréciation lors d'un entretien d'embauche. Considérer le "job" et le "salaire" signifie que l'on raisonne en deux dimensions, et peut être limitatif.

A notre ère, où l'accès aux informations est plus facilité, il apparaît être plus intéressant d'élargir les champs et d'opter pour une véritable vision tridimensionnelle. Plusieurs arguments encouragent d'aller dans ce sens-ci : 

1. L'adoption des réseaux sociaux hausse les potentialités de connexion. Au-delà des retrouvailles d'anciens collègues et d'anciens camarades de classe, les réseaux sociaux permettent en partie :

  • de former des petits groupes de réflexion, et même de collaboration active
  • de développer un réseau dense de liens faibles
De par ces connexions, il est possible de (directement ou indirectement) collecter des informations-clés au sujet d'employeurs potentiels lorsque nécessaire. 

2. L'innovation des réseaux sociaux professionnels amène à la production de contenus côté employeurs

Les Pages Entreprises Linkedin en sont un exemple concret. Elles donnent une vue globale sur les entreprises, ses produits, son offre en tant qu'employeur et les salariés connectés sur la plateforme. Encore une fois, il y a la possibilité d'aller au-delà de la vision en 2D (Job/Salaire), de suivre les contenus partagés, de creuser un peu plus et pourquoi pas d'entrer en contact avec des salariés actuels. Suivre des pages d'entreprise, et élargir la veille aux présences carrière (sur les autres réseaux) permet de poursuivre cette collecte d'informations.

3. La marque employeur, ce sujet vif : vers une vision en trois dimensions

Si la problématique de départ est de driver plus de trafic vers la page carrière et les différents environnements officiels reliés, la question du qualitatif devient vite un impératif. En effet, l'objectif final est moins "d'attirer plus, pour mieux recruter", mais plutôt "d'attirer juste, pour mieux recruter". Le partage régulier d'éléments d'expérience interne donne une coloration au discours et amène les candidats à voir en 3D (culture/mission/salaire). Pour les candidats, une raison de plus de s'abonner aux différents fils, d'interagir et de participer aux différents évènements offline.

4. Entretiens physiques : entrevues décisives

C'est le moment idéal pour valider certaines informations collectées en amont, et de collecter des informations additionnelles vis-à-vis de l'entreprise, de sa culture. Comment le réaliser ? Les valeurs comme point de départ ! Avant d'entrer dans des discussions avancées, il est important de déterminer ses trois valeurs principales, et de les associer à des illustrations concrètes issues des expériences professionnelles, associatives ou simplement de la vie.

En parallèle des valeurs et en guise de travail préparatoire, pour affiner le rôle recherché, il y a aussi : 
  • la mission (une phrase commençant par "Aider")
  • les 3 passions (les activités que l'on ferait gratuitement, et avec grand plaisir)
  • la connexion avec ses 3 atouts majeurs

Aucun commentaire: