Pages

jeudi 7 mars 2013

Pourquoi le "P" de Paradoxe est important ?

"Paris est tout petit, c'est là sa vraie grandeur" (Jacques Prévert)

Actuellement en pleine lecture de l'excellent livre "Practical Genius", que je recommande très vivement, Gina Rudan évoque un nouveau "P". Selon elle, les 4 Ps classiques appliqués aux personnes désirant développer leur marque professionnelle, ont plutôt tendance à pousser à la sur-promotion (et malheureusement au bruit).

Le "P" de paradoxe vient au contraire, et d'abord, se nourrir de la convergence entre 6 éléments :
  • expertise
  • compétences
  • qualités
  • passion
  • capacités créatives
  • valeurs
Il s'agit ici d'être soi, de ne pas simplement rentrer dans des cases et d'affirmer sa singularité.

Qui dit paradoxe, dit contradiction avec l'opinion commune et contenant rationnel également. Le paradoxe amène à une confrontation, à une tension avec des opinions installées et potentiellement révisables à la fois. Au final, le paradoxe devient une cause vive, un point de déclenchement conversationnel et un objet de ralliement.

Un exemple très concret qui me vient à l'esprit : The Dip de Seth Godin. Selon l'opinion commune, "les gagnants n'abandonnent jamais". Et Google recense 47 500 résultats et  624 000 résultats pour cette requête en anglais. Seth Godin démontre le contraire, avec son style et sa singularité, à savoir : "les gagnants abandonnent vraiment, et ceux qui abandonnent gagnent". Paradoxal. Et bestseller.

L'ensemble des arguments utilisés par Seth Godin collent. Les gagnants abandonnent des tactiques pour d'autres, de manière à réaliser leur stratégie et arriver à la destination visée. En effet, cela libère des ressources et permet de se focaliser sur ce qui marche et sur l'essentiel pour arriver au but.

Encore mieux, chaque argument est appuyé par de la narration, des illustrations diverses, renforçant ainsi l'effet de persuasion et le travail d'influence positive.


Nous aurions pu également parler de "P" de Provocation, si l'on se réfère aux travaux d'Edward de Bono sur la créativité et la pensée latérale. En effet, si l'on reprend l'exemple de Seth Godin, son affirmation de base peut paraître absurde aux premiers abords. Justement, l'humour et l'absurdité (temporaire) sont des représentations de cette pensée latérale.

Et si le développement de groupes de discussion ou même de communautés, passaient par le "P" de Paradoxe dont nous parlons depuis le début ? 

Gina Rudan a écrit un livre qui s'adresse aux personnes, mais le principe est tout à fait applicable à d'autres types de marque.


Aucun commentaire: