Pages

jeudi 26 décembre 2013

Début 2014 : quel livre offrir à vos collaborateurs pour les inspirer ?

Le livre "Anything You Want" écrit par Derek Divers en est un très bon exemple (uniquement disponible en anglais pour l'instant). Datant de 2011, les contenus de l'ouvrage restent d'actualité, avec un fil narratif organisé autour de l'aventure entrepreneuriale de Derek Divers-même sur ses 10 années d'activité (fondateur et ancien DG de CDBaby.com). Derek a également eu l'opportunité d'intervenir à une conférence TED, et son livre fait partie de la collection "The Domino Project" emmenée par Seth Godin.

"Anything You Want" est sans doute le livre que je ressors le plus souvent de ma bibliothèque. Concis, concret et riche, il trouve facilement sa place en sacoche. Voici quelques exemples de points abordés :

Juste vendre ses CD. Étant artiste musical, l'auteur fait état d'une importante frustration : aucune boutique en ligne de musique indépendante, pour diversifier les moyens de distribution. Il évoque les différentes difficultés de l'époque pour les artistes musicaux indépendants. Après plusieurs tentatives et plusieurs recherches, aucune solution "vraiment" satisfaisante à l'horizon.

Une première version très basique du site avec un bouton "Acheter maintenant". Au vu du manque d'options existantes, Derek décide de créer son propre site. En parlant de ce dernier à ses amis musiciens, plusieurs demandes affluent. Son point était de faire une faveur et de rendre service. Par la suite, ce sont d'autres artistes musicaux qui viennent à sa rencontre. C'est à ce moment qu'il s'est dit qu'il venait accidentellement de créer une affaire. Soit, une forme de première validation.

Définir ce que serait le service idéal pour un artiste musical indépendant. Il pose sur papier, quatre avantages nets en partant du point de vue de l'artiste.

Un modèle économique avec seulement deux flux de revenus. Derek Sivers précise qu'il s'est tenu à cela : $35 pour la mise en ligne de chaque album et $4 de commission par CD vendu. PS : point de règle fixe, il s'agit ici d'un exemple. Celle de la "simplicité" semble être à retenir.

Switcher si ce n'est pas un hit. Il assimile le tout à celui du hit musical, de la musique du moment. Inutile de s'entêter à faire ce qui ne marche pas. Accepter que quelque chose ne fonctionne pas si bien que çà, et chercher l'amélioration, l'invention (gérer la demande vs créer la demande).

BIEN SÛR! ou rien. Dire non à la plupart des demandes et sollicitations (événements, nouveaux projets, etc...) libère de l'espace pour ce qui compte vraiment.

Le plan peut changer : "No plan survives first contact with customers Notamment avec les différentes interactions, qui peuvent orienter les efforts vers d'autres destinations. L'écoute du client et l'agilité pour rapidement donner une réponse.

L'avantage de ne pas avoir fait de levée de fonds. L'auteur met en relief l'autonomie et la liberté dans les prises de décision. Ce qui l'intéresse avant tout, ce sont ses clients. Son but n'est pas forcément d'avoir une société plus grosse. Son conseil pour rester focalisés sur les priorités ? Poser la question suivante aux clients : comment puis-je vous aider au mieux ?" Ce focus sur les clients existants est aussi fait pour les impressionner et encourager à répandre un bouche à oreille positif.

Commencer maintenant. Pas de besoins astronomiques en fonds. "Être utile" est la base de son approche. Être utile. Il suggère de commencer petit (avec 1% de la vision totale), de vendre et de lutter contre le perfectionnisme. La proximité avec les clients est l'un des avantages car il y aura la possibilité d'en savoir plus sur leurs véritables besoins.

L'exécution compte le plus. Les idées ne sont que des multiplicateurs.

Aucun commentaire: