Articles

Affichage des articles du janvier, 2014

Quête du sens et subjectivité du succès

Image
Lire ce qui n'est pas visible, entendre ce qui n'est pas audible...

Dans la quête perpétuelle du sens, il peut y avoir ce sentiment de traversée du désert ou encore de chaos. Il y a cette nécessité de poser son regard sur un point précis, d'y appliquer une focalisation pour un meilleur usage des ressources (physiques, mentales, financières, techniques, etc...).

"C'est certain, il/elle se cherche"

Seulement voilà, avant de poser son regard sur quelque chose de précis, il y a la nécessaire reconnaissance de cible, d'une claire destination; soit une plus importante précision des orientations.

Dans la quête du sens, on va partir de nos expériences passées, de notre éducation, de notre environnement, de notre personnalité par exemple. Et la réponse n'est pas forcément soufflée au creux de l'oreille.

Pour le reste du temps, le cheminement interne doit être rythmé par des actions, des expérimentations, des questions, jusqu'au déclic et la clarificati…

Bain et les Extra 10s : un bout de la culture d'entreprise

Image
Il peut arriver que certains mots ou expressions, propres à une entreprise, sonnent assez obscures pour l'extérieur. Dans le même temps, les codes et langages (dont les jargons) servent à amplifier la personnalité d'un groupe de personnes, d'une tribu, d'une communauté.

A chaque terme, une pratique ou un mode de réflexion est associé.

Bain, encore une fois mis en lumière par Glassdoor cette année, a eu l'idée de consacrer une série de billets dessus (que l'on peut suivre via le hashtag #bainexplained). Derrière chacun des termes décrits, une occasion de mieux pénétrer la culture. Premier mot sur la liste : extra 10s.

Il s'agit du 10% (non obligatoire) de temps consacré aux activités permettant à Bain d'être une encore meilleure entreprise. Cela peut aussi être 10% de temps dédié à de l'aide en interne, à du renfort. Sur une base de 35h/40h de travail hebdomadaire, cela correspond donc à 3h30/4h par semaine.

L'auteur du billet, Vinitra Rangan, c…

Offres d'emploi et storytelling

Image
Alison Griswold a récemment publié un article sur BusinessInsider.com, intitulé "Why most job postings don't work". Elle fait référence à Lou Adler, figure influente dans le monde du recrutement, pour revenir sur une faiblesse : les offres d'emploi basées sur les compétences.

Une approche comme celle-ci amène à faire une compilation de compétences recherchées. L'usage de l'ATS s'en retrouve facilité.

Cependant :

.il est fort possible que l'entreprise attire des candidats disposant des compétences, mais pas forcément de la passion, du bon savoir-être, etc...

.une énumération de compétences requises ne narre pas une histoire attrayante. Mettre l'accent sur les possibilités d'exercice et de croissance semble être plus efficace

Source : http://www.businessinsider.com/lou-adler-on-job-ads-2013-12?

Should we stop chasing dream jobs?

Image
You will definitely find lots of literature about job hunting approaches, tips and tricks. Social media is still all the rage out there, and it's been enough proven that those new channels can facilitate connections and amplify messages.

It all starts with assessing skills, precising aspirations and going for the most relevant positions. The goal is to find dream jobs and dream companies. By doing so, it is acknowledged that all the very best conditions are being gathered.

What if chasing dream jobs appears to be a waste of time and energy? Could we think the same about dream companies?

Let us stop dreaming and keep our feet on the ground. While pushing the envelope and aiming for the best options are still important, all steps should remain as concrete as possible.

From 'looking for a dream job' to 'making a meaningful impact'. It comes down to avoiding any perfection-like kind of thinking. We all experienced the disadvantage of being perfectionists. It usually lea…