Pages

samedi 15 février 2014

Un designer explique pourquoi il a quitté Apple

Jordan Price (@supercooljordan) est un designer basé à San Francisco. Il a récemment eu l'opportunité de rejoindre Apple, l'entreprise qu'il convoitait depuis.

A travers un article sur le Huffington Post, il y relate une expérience douloureuse. La cause principale : un manager direct au comportement nocif. Deux points très récurrents dans l'analyse de Jordan : le manque de respect et la pratique du micromanagement (soit le manque de confiance).

Il est souvent relaté que les personnes ne quittent pas l'entreprise, mais plutôt leur boss. Nous en avons une illustration à travers ce récit.

Cinq éléments d'analyse :

1. Si l'on parle d'expérience candidat, de proposition de valeur, etc... l'effort ne s'arrête là. Les 90 premiers jours servent à transformer l'essai et à démontrer que les recrutés ont fait le bon choix. Ces derniers peuvent écourter la relation, la collaboration, à tout moment.

2. Le manager direct est la personne avec qui le(la) collaborateur(trice) va énormément échanger et passer de temps. Une santé relationnelle fragilisée ne peut que hypothéquer et entamer la motivation. En ce qui concerne le choix de promotion à des postes managériaux, l'expertise seule ou l'école de provenance sont des critères insuffisants. La connexion avec les valeurs de l'entreprise sert de prise de repère, et là c'est bien une question de compétences comportementales. Et pour revenir un peu plus en amont, un recrutement stratégique va dans le sens de ce matching avec les valeurs.

3. Bien entendu, cette relation n'est pas forcément représentative de l'expérience que peut avoir un(e) salarié(e) Apple partout dans le monde. Ici, il s'agit bien d'un département (et dans une région géographique précise) avec un élément de sa microculture. Cependant, on a une illustration additionnelle de la voix bien existante et amplifiable des salariés, et le Huffington Post est un canal de poids.

4. Sur la base d'un rapport vertical et classique, le manager direct évalue les personnes qui reportent à lui, et procure des axes d'amélioration pour une meilleure note au prochain moment d'échange. D'un autre côté, et de manière générale, les managers doivent aussi être évalués sur leur capacité à faire progresser et l'approche utilisée.

5. Le designer évoque la rigidité des plannings, le manque de disponibilité pour sa famille, et l'absence des petits rituels (comme accompagner sa fille à l'école le matin). Cela amène à poser la question de l'environnement professionnel recherché au même rang que celui du rôle visé, pour une vue et une appréciation globales.

Un autre article a été écrit en réaction à celui de Jordan, en mentionnant bien plutôt le manque de professionnalisme de Jordan Price (absence de dialogue avec les RH, critique publique, recherche de buzz, etc...).

Source : Huffington Post

Aucun commentaire: